Les hommes politiques ou les entreprises ne peuvent pas connaître les conséquences d'une loi et les usages qui en seront faits. Sauf à les tester en grandeur nature dans un univers virtuel ludique en ligne.

Qu'est ce qu'un MMORPG. C'est un jeu de rôle en ligne auquel peuvent participer des centaines de milliers d'internautes ou de possesseurs de consoles. Mais pour Joost Broekens, du Telematica Instituut (*) aux Pays-Bas, c'est aussi un système avec des règles. De là à l'utiliser comme champ de recherche pour les législateurs, il n'y a qu'un pas que le chercheur franchit dans "MMOGs as Social Experiments: the case of environmental Laws". Pour valider son hypothèse, ce dernier est parti d'un concept de MMOG, qu'il a baptisé Energetics. Ce jeu de rôle potentiel vise à tester un nouveau système législatif sur l'environnement. Le pitch ? Un monde où le gouvernement doit réduire de façon drastique sa consommation énergétique.
Les énergies fossiles manquent
En premier lieu parce que les énergies fossiles deviennent rares. En second lieu du fait de la pollution induite par cette consommation.  Ces concepts sont curieusement familiers... Les joueurs doivent accumuler des biens et de l'énergie en achetant ou produisant des matières premières. Sont aussi en place des quotas de pollution, des taxes énergétiques. Il est aussi possible de produire de l'énergie et de la commercialiser. Le gouvernement a également le droit d'amener de nouvelles législations en cours de jeu. Le but est alors de s'adapter sans perdre d'argent. Le système s'inspire de World Of Warcraft (pour son expertise ludique) ou d'EVE Online (pour sa partie commerce).
Des taxes variables selon les pays
Comme ses modèles, Energetics reste un jeu tout en étant régit par des règles que l'on retrouve dans le monde réel. Ainsi, les systèmes de production sont réalistes : solaire, nucléaire, biomasse, etc. Comme dans EVE, tous les biens, produits ou ressources doivent être transportés. Enfin, les taxes varient selon les pays, les systèmes de production aussi. Ne reste plus qu'à construire ce jeu, où à mettre en place une infrastructure de MMOG potentiellement adaptable à toutes les législations possibles, afin de diminuer les coûts de développement. Le chercheur ajoute qu'il faut encore éduquer le grand public aux défis énergétiques, afin qu'il s'adonne pleinement et commercialement à ce type de jeu.
(*) Ce consortium regroupe des entreprises privées et des centres de recherche publics. Il est spécialisé dans des thèmes comme la communication, les medias interactifs, l'entreprise en réseau, etc.