Selon une enquête Ipsos réalisée par Internet en mai 2001 auprès de 791 internautes actifs connectés sur leur lieu de travail, pour Kompass.fr et Europeinfos.com, 87 % des internautes interrogés uti...

Selon une enquête Ipsos réalisée par Internet en mai 2001 auprès de 791 internautes actifs connectés sur leur lieu de travail, pour Kompass.fr et Europeinfos.com, 87 % des internautes interrogés utilisent Internet pour correspondre, 85 % pour rechercher des informations professionnelles, 66 % pour rechercher des informations personnelles et 13 % pour effectuer des achats pour leur entreprise. Les principaux usages à égalité sont la messagerie et la consultation de sites web. 14 % seulement des sondés discutent en ligne (chats, forums …), il s’agit surtout des 15-24 ans (23 %). 39 % consultent le site intranet de leur société, particulièrement les 35-49 ans (46 %) et les plus de 50 ans (44 %). Pour 92 % des actifs surfant sur leur lieu de travail, Internet est «plutôt efficace» pour communiquer à des fins professionnelles, pour 86 % à des fins personnelles, pour 80 % pour gagner du temps dans leur travail. Pour 60 %, Internet est «plutôt efficace» pour se divertir, particulièrement pour les plus jeunes 15-24 ans (78 %), les employés (79 %) et les «sans-diplômes» (70 %). 42 % des sondés utilisent le web comme outil de veille concurrentielle, dont 45 % d’hommes et 44 % de chefs d’entreprise. Internet est un outil de recherche d’emploi pour 34 % des personnes interrogées. 33 % utilisent Internet pour des achats personnels, 23 % pour des achats professionnels. 47 % des actifs connectés au bureau utilisent Internet pour rechercher des informations concurrentielles. Le web supplante ainsi les contacts avec les personnes y travaillant (18 %), le minitel (15 %), la presse spécialisée (11 %) ou les annuaires d’entreprises (11 %). Au total, pour 82 % des sondés, le net est aujourd’hui un outil essentiel dans l’organisation de leur travail au quotidien. Les plus âgés partagent largement ce constat (47 %) ainsi que les salariés du bas de l’échelle (56 %), contre seulement 39 % de patrons. 32 % des cadres dirigeants privilégient le minitel, ainsi que les commerçants (43 %). 58 % des connectés au bureau surfent en priorité sur les portails et moteurs de recherche, en particulier les plus jeunes et les plus âgés. Viennent ensuite les sites d’information (30 %) et les sites de divertissement (28 %), puis les sites de voyages (18 %), les sites d’emploi et de bourse et finances ex-aequo (16 %), les sites de petites annonces (10 %), les sites perso (8 %), les sites immobiliers (4 %) et les sites d’adultes (3 %). (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 8/06/2001)