Microsoft, malgré les polémiques suscitées par l'accord conclu en novembre avec Novell dans le but de rendre les applications Windows et Linux compatibles, persiste et vient de signer un partenariat avec Samsung Electronics pour...

Microsoft, malgré les polémiques suscitées par l'accord conclu en novembre avec Novell dans le but de rendre les applications Windows et Linux compatibles, persiste et vient de signer un partenariat avec Samsung Electronics pour la concession réciproque de licences de brevets. Les modalités financières de cet accord n'ont pas été précisées.
 
Samsung Electronics pourra ainsi faire coexister des logiciels libres avec ceux développés par Microsoft, sans être accusé de violation de brevets. Le fabricant sud-coréen, reconnu comme le plus important émetteur de brevets américains en 2006, et qui dispose de l'un des plus gros portefeuilles de brevets américains, pourra également utiliser les brevets de Microsoft sur une large palette de ses produits: produits informatiques, boîtiers adaptateurs, lecteurs numériques, caméscopes, télévisions, imprimantes et appareils électroménagers.
 
En échange, Microsoft accèdera à la totalité des brevets de Samsung portant sur les médias numériques et sur les innovations informatiques pour ses produits existants et futurs.
 
Ce partenariat devrait permettre aux deux firmes d'accélérer le développement respectif de leurs produits. "Des accords de brevets comme celui-ci ont pour effet d'accroître la créativité et d'entraîner la conception de produits encore plus désirables pour nos clients", a souligné Shung Hyun Cho, le vice-président directeur du centre Digital Media R&D Center de Samsung Electronics.
 
En plus des accords conclus avec Novell et Samsung, Microsoft a également signé des partenariats du même genre ces 12 derniers mois auprès de Fuji Xerox, NEC, Nortel et Seiko Epson Corp.
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 24/04/2007)