L’information, révélée par des scientifiques britanniques, est terrifiante et soulève la question du sérieux des pharmacies en ligne : la moitié du Viagra vendu comme tel sur Internet serait du...

L'information, révélée par des scientifiques britanniques, est terrifiante et soulève la question du sérieux des pharmacies en ligne : la moitié du Viagra vendu comme tel sur Internet serait du faux. Le médicament, normalement commercialisé par le géant pharmaceutique Pfizer, est destiné à résoudre les dysfonctionnements érectiles.

Sachant que la moitié des hommes de plus de 40 ans peuvent être affectés par ce trouble, qui n'est pas toujours facilement avouable, beaucoup de charlatans sont intéressés par la contrefaçon du médicament Viagra et de biens d'autres liés à la perte de poids, la calvitie, etc. Dans le monde, 152 millions d'hommes sont concernés par l'impuissance.

Seulement, le risque est grand pour les particuliers de se fournir sur Internet. D'autant que la contrefaçon est bien pensée : les petites pilules bleues se vendent dans un emballage parfaitement identique à celui du médicament original. Difficile, par contre, de savoir de quoi sont faites les pilules. Certaines peuvent être moins efficaces. Là où le bât blesse, c'est que certaines peuvent aussi être très dangereuses pour les patients.

Le Dr Nic Wilson a ainsi expliqué à la British Pharmaceutical Conference que des pilules vendues sur le net pouvaient comporter une trop forte dose de sildenafil, le principe actif du médicament. Et les risques ne sont pas minces, puisque cet excès peut causer de graves troubles cardiaques. Les fausses pilules peuvent également comporter de toutes autres substances : la méfiance est donc de mise.

(Atelier groupe BNP Paribas – 30/09/2004)