Le pays compte plus d'un millier de sites dédiés aux achats groupés. Depuis un semestre, une véritable guerre commerciale se joue entre eux, sur la Toile mondiale.

Dans l’empire du milieu, le commerce groupé via Internet devient un phénomène qui a de quoi inquiéter la grande distribution. Le marché chinois 2011 des achats groupés en ligne pèserait déjà 10 milliards de Yuans, soit près de 1,25 milliard d’Euros, rappelle tuan800.com dans un rapport. Selon ce dernier, plus d’un millier de sites de ventes groupées sont déjà en compétition. Ils attirent des marchands et des particuliers qui consultent les catalogues et font baisser les prix en faisant grimper les volumes d’achat, depuis un PC, une tablette ou un smartphone. Avec la banalisation de ces sites, la compétition devient plus féroce. Outre la richesse du catalogue, la qualité de services et la fidélisation des clients peuvent faire la différence entre les acteurs en ligne.

Un réflexe d’achat devenu ordinaire

Fin 2011, les recettes mensuelles des premiers sites atteignaient déjà leurs ventes annuelles de l’année précédente. Depuis six mois surtout, elles n’ont eu cesse de grimper, notent les observateurs chinois. Trois grands acteurs du commerce électronique chinois -  Meituan, 55tuan et Lashou - affichaient déjà un chiffre d’affaires mensuel supérieur à 30 millions de dollars, en novembre 2011. A cette date, les achats groupés en ligne étaient en croissance moyenne de 20% par mois.

 

Le leader détient 17% du marché

Meituan s’inscrit au premier rang des ventes groupées chinoises depuis deux mois d’affilé ; il récolterait quelques 17% de parts de marché grâce à une stratégie centrée sur l’e-commerce local. Ce dernier représente 91,8% du total de ses ventes contre 86,3% de celles de son rival 55tuan et 61,1% de celle de Lashou. Selon Wang Xing, le PDG de Meituan, la reconnaissance des marchands et des clients couronne deux ans de développement acharné. Le phénomène devrait se poursuivre : "En 2012, l’achat groupé ne sera plus considéré comme une activité spéciale ou unique, mais bien comme un commerce ordinaire ; il fera rapidement partie de notre vie de tous les jours", prévoit-il.

 

Rédigé par Kareen Frascaria
Journaliste IT