Les majors auraient-elles trouvé une solution pour lutter contre les vidéos pirates? Alors que le système de protection mis en place par YouTube ne fait pas l'unanimité en proposant de surveiller seulement les...

Les majors auraient-elles trouvé une solution pour lutter contre les vidéos pirates? Alors que le système de protection mis en place par YouTube ne fait pas l'unanimité en proposant de surveiller seulement les contenus appartenant aux sociétés partenaires de la plate-forme, le fabricant de logiciels Autonomy vient de présenter un nouveau logiciel, baptisé ACID (Automatic Copyright Infringment Detection), capable de détecter automatiquement sur Internet les vidéos sous copyright.
 
Le logiciel peut en effet déceler la présence de contenus pirates au sein même de gros volumes de contenus vidéo et de plages audio associées. Il permettra aux groupes de média de procéder eux-mêmes à la chasse aux contenus protégés. Ceux-ci n'auront qu'à programmer l'application pour qu'elle effectue un balayage des chaînes leur appartenant, avant de scanner le Web pour y repérer ces mêmes contenus, mais présents illégalement. Il sera même capable de dénicher des fichiers protégés même s'ils ne durent que quelques secondes seulement.
 
Le logiciel, plus performant que ses anciens homologues, est efficace même sur des contenus dynamiques de type Flash ou Javascript. ACID ne se laisse enfin pas berner par des méthodes comme le changement de nom de la vidéo ou la dégradation des couleurs. Pratique!
 
Cependant, seules les grandes firmes devraient pouvoir en profiter, tout du moins dans un premier temps. Car, selon Autonomy, l'utilisation d'ACID coûtera plusieurs centaines de milliers de dollars à chaque souscripteur. La sécurité a un prix...
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 06/04/2007)