Selon une étude réalisée par TNS Marketing des Services en juin dernier auprès de 400 actionnaires dont 200 internautes, 28 % des actionnaires sont aujourd’hui des internautes. Les deux tiers d’entr...

Selon une étude réalisée par TNS Marketing des Services en juin dernier auprès de 400 actionnaires dont 200 internautes, 28 % des actionnaires sont aujourd’hui des internautes. Les deux tiers d’entre eux utilisent Internet essentiellement pour s’informer (informations générales ou sur leurs propres actions). En revanche, 17 % effectuent des transactions sur actions directement sur Internet, 4 % envisagent de leur faire. 36 % des actionnaires non internautes ont l’intention de s’équiper dans les deux ans à venir afin de pouvoir se connecter. De plus, 75 % de ces internautes potentiels expriment un fort intérêt pour la gestion boursière en ligne. 42 % des actionnaires au total déclarent envisager de s’informer ou de gérer leurs actions sur Internet, soit un potentiel de plus de 2 millions de personnes. L’accès à l’information en temps réel, la rapidité de passation des ordres, la simplicité d’utilisation et l’autonomie de décision sont les quatre principaux avantages perçus pour la gestion d’actions en ligne Le prix arrive en première position du choix d’un organisme ou d’un site Internet pour la gestion du portefeuille d’actions. Viennent ensuite les systèmes d’alerte et la possibilité de joindre par mèl ou téléphone un conseiller. Plus des trois quarts des internautes actuels et potentiels se tourneraient en priorité vers leur banque pour la gestion de leur portefeuille sur Internet. Toutefois, 16 % des internautes utilisent les services de courtiers ou des sociétés de bourse en ligne. Ils reconnaissent «leur professionnalisme» et mettent en avant «les moindres frais de passation d’ordre», ainsi que «l’indépendance de ce type d’intermédiaire». 54 % des actionnaires, dont 50 % pour les internautes, s’estiment non informés de l’offre de leur banque sur les informations financières disponibles sur Internet pour la gestion des actions. 58 % des actionnaires, dont 49 % des internautes se déclarent mal informés concernant les informations sur l’ensemble des services Internet proposés par leur établissement bancaire et 69 % des actionnaires, dont 40 % des internautes déclarent n’avoir aucune information sur l’utilisation de leur compte actions sur Internet. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 04/10/2000)