La société Adesium commercialise un logiciel de signature électronique professionnelle, mySIGN. Orienté utilisateur, léger et intuitif, mySIGN est destiné aux PME et professions libérales ainsi qu’a...

La société Adesium commercialise un logiciel de signature électronique professionnelle, mySIGN. Orienté utilisateur, léger et intuitif, mySIGN est destiné aux PME et professions libérales ainsi qu’aux grands comptes. Il permet une mise en œuvre souple, adaptée et .. réelle de la signature électronique au quotidien, dans tous les aspects d’une activité professionnelle. Suivant le certificat utilisé, l’utilisateur peut choisir entre signature avancée, donc légale, et signature ordinaire. Pour signer, co-signer ou sur-signer un document, l’utilisateur doit connecter son support de clé de signature (celui de son choix) à l’interface adaptée et entrer son code personnel d’activation. La multi-signature fonctionne quelque soient les supports ou les certificats utilisés. MySIGN l’e-parapheur permet trois choses: organiser le travail lié à la signature au sein d’une entreprise, intégrer la signature dans les workflows de l’entreprise et l’ouverture vers les applicatifs de gestion (le pilotage du e-parapheur peut etre intégré aux progiciels et logiciels préexistants chez l’utilisateur). Le module Le Vérifieur mySIGN, diffusé gratuitement, permet de vérifier les signatures, simples ou multiples, et d’extraire le document original de l’archive de signature, pourvu qu’elle soit à la norme recommandée à l’international. Il peut vérifier tous les types de signatures accompagnées de certificats X509 (norme en vigueur). MySIGN s’accorde avec tous types de supports: carte à puce, clé USB, iButton …mySIGN, quelle que soit l’Autorité de Certification, la prend déjà en compte ou peut la prendre en compte. L’utilisateur peut posséder autant de certificats et de supports cryptographiques différents qu’il le souhaite. Au moment de signer, l’utilisateur indique le type de support de certificat qu’il va utiliser. Dès que le code confidentiel est saisi, la clé privée s’active et le document est signé. Un simple clic suffit sur le bouton adéquat, soit sur mySIGN, soit sur le Vérifieur, pour vérifier la signature. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 21/12/2001)