L'éditeur de logiciels dévoile la version test d'AIR, ex-Apollo, destinée à exécuter en ligne ou hors ligne des "applications riches"...

L'éditeur de logiciels dévoile la version test d'AIR, ex-Apollo, destinée à exécuter en ligne ou hors ligne des "applications riches".
 
L'éditeur Adobe vient de mettre en ligne la toute première version bêta d'AIR, anciennement baptisée Apollo, une plate-forme qui permet de développer des applications Internet enrichies, ou RIA pour Rich Internet Applications etd’exécuter en ligne, ou hors ligne, ces applications contenant des contenus riches, comme de la vidéo.
 
Grâce à AIR (Adobe Integrated Runtime), Adobe espère pouvoir concevoir des applications compatibles avec les systèmes Windows, Linux et Mac OS à partir de technologies Web telles que le JavaScript, l'HTML, ou le Flash.
 
La version test d'AIR intègre aussi la gestion du format PDF et une intégration plus poussée avec l'outil de conception d'applications Web Dreamweaver.
 
Une collaboration poussée avec Google?
 
AIR recèle également une base de données locale open source, connue sous le nom de SQLite. Elle a aussi été choisie par Google, qui a collaboré avec Adobe pour le développement de Google Gears, un plug-in permettant d'exécuter des applications sans être connecté.
 
La version finale d'AIR devrait arriver dans le courant du quatrième trimestre de cette année. La version bêta est pour le moment disponible pour Windows XP et Vista Ultimate Edition ainsi que pour les systèmes Mac OS 10.4.8 et 10.4.9 La mouture destinée à Linux devrait arriver ses prochaines semaines.
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 12/06/2007)