Les noms de domaine Internet pourront maintenant afficher fièrement des caractères de l'alphabet grec. L'Autorité de régulation grecque des télécommunications a annoncé qu'à compter du 4 juillet...

Les noms de domaine Internet pourront maintenant afficher fièrement des caractères de l'alphabet grec. L'Autorité de régulation grecque des télécommunications a annoncé qu'à compter du 4 juillet les usagers pourront utiliser des lettres grecques pour enregistrer leurs sites. Seuls le préfixe http//www et l'extension du nom de domaine .gr demeureront dans l'alphabet latin.

L'objectif de ce revirement, qui n'avait pas été possible jusqu'alors parce qu'il se heurtait à des contraintes techniques ? "Contribuer à renforcer l'Internet grec et donner un nouvel élan à l'utilisation des nouvelles technologies".

Selon le dernier rapport du service national des statistiques du pays, délivré en novembre 2004, 20 % de la population grecque seulement est connectée à Internet. Environ un foyer sur trois dans le pays dispose d'un ordinateur. Et lorsque ses membres se connectent à Internet, ils demeurent assez timides dans leur utilisation du médium.

La recherche d'information est ainsi la première activité des internautes grecs. Dès qu'il s'agit d'avoir recours à des services en ligne, le taux d'utilisation baisse très nettement : la banque en ligne, par exemple, n'a séduit que 10 % de la population internaute. Du côté du commerce en ligne, la situation est pire encore : seuls 6 % des internautes grecs achètent des biens sur Internet.

Si l'on considère que l'utilisation de l'alphabet latin est loin d'avoir été adoptée généralement par les Grecs, la mesure prise par l'ART locale pourrait être bénéfique à la montée en puissance des usages Internet.

(Atelier groupe BNP Paribas - 25/05/2005)