Les unes à la suite des autres, les entreprises du secteur logiciel multiplient les annonces concernant des révisions de leurs prévisions de résultats. Mercredi déjà, l’éditeur de logiciels...

Les unes à la suite des autres, les entreprises du secteur logiciel multiplient les annonces concernant des révisions de leurs prévisions de résultats. Mercredi déjà, l’éditeur de logiciels professionnels Peoplesoft faisait part d’horizons plutôt pessimistes : un chiffre d’affaires qui devrait afficher entre 655 et 665 millions de dollars, contre 675 millions initialement prévus (voir notre brève du 08.07.2004).Aujourd’hui, c’est au tour du spécialiste du CRM Siebel de prévenir le marché que son chiffre d’affaires avoisinerait finalement les 300 millions de dollars. Initialement, l’éditeur avait annoncé entre 340 et 365 millions de dollars. A la bourse de New-York, le résultat n’est pas fait attendre, puisque le titre Siebel a perdu 12,05 % jeudi. Un revirement que Siebel explique par une baisse du nombre de contrats et par des signatures qui, en valeur, rapportent beaucoup moins que précédemment. A titre d’exemple, Siebel avait signé 29 contrats de plus d’un million de dollars au trimestre précédent. Ces trois derniers mois, l’éditeur n’en a conclu que 15… Le secteur du logiciel commence donc à trembler, d’autant que d’autres annonces ont suivi. A commencer par celle de Veritas. Même révision du chiffre d’affaires (entre 475 et 485 millions de dollars, contre une fourchette initialement prévue entre 490 et 505 millions de dollars). Là encore, la faiblesse des ventes aux Etats-Unis est invoquée, tandis qu’en Asie et en Europe les chiffres restent fidèles aux prévisions. Ce tour des éditeurs de logiciels se termine avec BMC Software, qui a lui aussi lancé un avertissement au marché : entre 318 et 328 millions contre une fourchette initiale entre 345 et 355 millions de dollars. S’en est suivie une explication qui manquait quelque peu d’originalité : baisse des commandes et des contrats de l’autre côté de l’Atlantique. (Atelier groupe BNP Paribas – 09/07/2004)