D'ici trois à cinq ans, le groupe d'assurance compte investir près de 200 millions d'euros sur ses activités en ligne. Le groupe prévoit ainsi d'ouvrir en octobre, pour le grand public, un site de...

D'ici trois à cinq ans, le groupe d'assurance compte investir près de 200 millions d'euros sur ses activités en ligne. Le groupe prévoit ainsi d'ouvrir en octobre, pour le grand public, un site de banque directe, baptisé pour l'instant I-Banque, proposant 24h/24, 7j/7, une gamme complète de services : comptes courants, moyens de paiement, comptes rémunérés, épargne (OPCVM ...) et crédits. Plus de 100 millions d'euros seront investis dans ce projet sur trois ans (plates formes techniques, informatique, effectifs et publicité). Le groupe travaillera avec ses partenaires actuels (Comptoir des Entrepreneurs, Cortal, Oddo, Immovalor) ainsi que d'autres (Cetelem ou Finalion pour le crédit à la consommation, courtiers en lignes et autres). Les clients pourront utiliser tous les outils de la banque à distance pour réaliser leurs opérations : Internet (associé éventuellement à la téléphonie mobile WAP et, demain, à la télévision), téléphone et Minitel. Comptant aujourd'hui 60 000 clients, AGF Banque table, avec ce nouveau canal de distribution, sur 250 000 clients en 18 mois et 600 000 d'ici à la fin 2003. Par ailleurs, les AGF vont transformer, en octobre, le site purement informationnel AGF Net en site interactif (consultation et modification de données personnalisées, déclaration de sinistres en ligne, arbitrages entre unités de compte pour les contrats d'assurance-vie multisupports ....), puis d'ici à la fin de l'année en site transactionnel (souscription et paiement en ligne). Deux autres sites seront également lancer pour conquérir de nouveaux clients. D'ici à la fin de l'année, en assurance-vie, Arcalis, filiale des AGF spécialisée dans les partenariats, proposera ainsi directement des produits en unités de compte. Enfin, en assurance dommage, une nouvelle société Okaou, offrira, à compter de juin, des contrats automobile et habitation à destination des particuliers et, à partir de septembre, des produits assurance de loisirs et voyages. L'assureur affirme que l'ensemble de la gestion, tant des sinistres qu'administrative sera réalisée en ligne courant 2001. D'ici cinq ans, il table sur 125 000 clients et sur une part de marché de 25 % de la distribution dommages sur Internet. (Christine Weissrock - Atelier Paribas 29/03/2000)