Pour lancer un nouveau défi à Netscape et son logiciel Navigator 4, Bill Gates n'a pas hésité à se rendre jusqu'en territoire ennemi à San Franciso, capitale de la Silicon Valley, pour présenter son...

Pour lancer un nouveau défi à Netscape et son logiciel Navigator 4, Bill Gates n'a pas hésité à se rendre jusqu'en territoire ennemi à San Franciso, capitale de la Silicon Valley, pour présenter son nouveau logiciel de navigation du net. Microsoft, avec son logiciel IE 4, ouvre une ère nouvelle dans la micro-informatique de bureau. L'utilisateur pourra ainsi passer directement du disque dur à la Toile. Microsoft s'est cependant heurté il y a quelques mois à de vives critiques puiqu'il fut prouvé qu'il devenait très facile de cacher un virus sur son site qui se propagerait dans le disque dur du micro-ordinateur qui viendrait le consulter. Quelques heures avant la sortie d'IE 4, Yusuf Mehdi, responsable du produit, indiquait "on peut installer des contrôles. On peut également choisir de ne pas installer l'interface d'IE pour naviguer dans Windows". Cette intégration ne sera donc proposée qu'en option, contrairement à ce que Microsoft avait annoncé au départ. Plus d'1 million de personnes ont pu télécharger gratuitement le logiciel sur l'un des sites de Microsoft dans les jours précédents l'annonce. Publiée en début de semaine, une étude de Zona Research établissait la part de marché des logiciels de navigation de Netscape à 52 %, et celle de la firme de Bill Gates à 36 %, pourcentage en croissance régulière. Paul Maritz, un des principaux dirigeants de Microsoft a promis "grâce à l'IE 4, nous devrions réussir à dépasser les 50 % d'ici à un an". Sur la défensive, Netscape a dévoilé la veille une nouvelle technologie Aurora (voir la revue de presse du 30/09). Le gouvernement américain pourrait bien prochainement arbitrer la guerre qui oppose les deux concurrents. Certains juristes du ministère de la justice ont lancé une enquête sur le principe d'intégrer gratuitement IE 4 dans Windows 98, ce qui ainsi ne laisse pas le choix de leurs logiciels de navigation aux nouveaux utilisateurs de systèmes d'exploitation. (Les Echos - Le Monde - 02/10/1997)