La dernière version du baromètre de l’emploi d’Aktor Interactive concerne la période du 1er novembre 2001 au 1er mars 2002. Via le site Robopost, plus de 600 internautes ont répondu à ...

La dernière version du baromètre de l’emploi d’Aktor Interactive concerne la période du 1er novembre 2001 au 1er mars 2002. Via le site Robopost, plus de 600 internautes ont répondu à un questionnaire sur le recrutement on line. Selon ce baromètre, le site de l’ANPE consolide sa première place. Cadremploi perd deux places et est désormais devancé par Emploi.com. Stepstone passe de la 11ème à la 13ème place. En revanche, l’écart se renforce entre les neuf grands sites (ANPE, APEC, Emailjob, Monster, Jobpilot, Emploi.com, Cadremploi, Cadreonline, Keljob) et les autres. L’an dernier, le site classé 10ème représentait un quart du score obtenu par le premier. Aujourd’hui, cette proportion n’est que de 13 %.  Les trois services les plus appréciés par les internautes sont le push mail (28,9 %), le dépôt et la gestion des CV (28,4 %), l’accès à un moteur de recherche d’offres (28,4 %). Parmi les reproches faits aux sites d’emploi, figurent en tête le manque de pertinence des offres par rapport à la recherche (20,1 %), l’absence d’offres dans le secteur souhaité (18,7 %), l’absence d’information sur l’utilisation du CV (16,1 %), la complexité de navigation et la longueur du formulaire (15,9 %), le manque de mise à jour (14,2 %) et les problèmes de bug (13,2 %). 84,2 % des internautes sondés utilisent Internet pour chercher un emploi, très loin devant la presse (9,5 %) ou bien encore les cabinets de recrutement (2,1 %). Le gain de temps est pour 46,3 % des internautes le principal avantage qu’Internet apporte en matière de recherche d’emploi. 29,6 % évoquent la quantité et la diversité des offres. 5 % des utilisateurs ont trouvé un emploi en effectuant une recherche sur un site d’emploi. 40,2 % ont reçu des messages, mais rien d’intéressant. 34,1 % ont obtenu des contacts, mais aucune embauche. 20,6 % n’ont reçu aucun message. 63,7 % des utilisateurs n’ont eu aucun contact depuis un mois avec des cabinets ou des entreprises, 28,4 % entre 1 à 5 contacts, 4,8 % entre 6 à 10 contacts, 3 % plus de 10 contacts. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 21/03/2002)