Alcatel, numéro deux mondial du secteur des équipementiers télécoms depuis sa fusion avec Lucent, a annoncé investir la somme de 10 millions d'euros dans I-Source 3, un fonds français de...

Alcatel, numéro deux mondial du secteur des équipementiers télécoms depuis sa fusion avec Lucent, a annoncé investir la somme de 10 millions d'euros dans I-Source 3, un fonds français de capital-risque spécialisé dans les télécoms.
 
I-Source 3, géré par I-Source Gestion (ISG), aura pour principal but d'investir dans les systèmes et services de télécommunication, les systèmes embarqués, l'électronique et les logiciels. Entre autres investisseurs, il compte la Caisse des Dépôts et des Consignations (CDC), l'Institut National de Recherche Informatique (INRIA) et la Macif.
 
Pourquoi un tel investissement ? Pour Olivier Baujard, directeur de la recherche et technologie d'Alcatel, "à travers ce partenariat avec ISG, nous souhaitons promouvoir l'innovation en France et en Europe, notamment autour des nouveaux usages comme la télévision mobile et les applications très haut débit".
 
Et ce placement risque d'être vite bénéfique : selon les prévisions, le fonds devrait atteindre la capacité d'investissements de 100 millions d'euros dans les prochains mois.
 
En 2002, les deux firmes s'étaient déjà associées pour financer T-Source, un fonds dédié aux télécommunications qui a aidé à la création de 11 entreprises, comme Streamezzo, Sequans, E-Blink ou Real Eyes 3D. Certaines de ces nouvelles sociétés avaient ensuite signé des partenariats avec Alcatel. La boucle est bouclée !
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 30/10/2006)