L’énergie cinétique produite par le mouvement des piétons est désormais associée à l’énergie solaire pour alimenter les lampadaires de Las Vegas.

Quand les pas alimentent l’éclairage public à Las Vegas

Le monde dépenserait plus de 40 milliards de dollars par an en énergie pour les plus de 300 millions de lampadaires de rues traditionnels. Ce sont les estimations de l’entreprise américaine EnGoPlanet, spécialisée dans l’énergie renouvelable. Cette dernière propose une solution respectueuse de l’environnement pour diminuer ces coûts. En partenariat avec Las Vegas, elle lance des lampadaires intelligents alimentés par les pas des passants. L’énergie cinétique produite par le mouvement des piétons est collectée par des dalles spécifiques. Les lampadaires sont également équipés de panneaux solaires.

 

Le produit EnGoPlanet smart street lights est désormais installé dans la Boulder Plaza située dans le quartier artistique de la cité aux mille tentations. L’énergie propre accumulée pendant la journée permet d’éclairer les rues la nuit, d’alimenter des caméras de sécurité et des bornes Wifi ainsi que de charger, sans fils, des téléphones portables grâce à un espace dédié sur les lampadaires.

 

À l’heure de la Cop22 et alors que de plus en plus de villes ont comme Copenhague des objectifs strictes de réduction de la pollution, cette initiative est la bienvenue. L’entreprise basée à New York a pour ambition d’approvisionner bientôt une dizaine de villages africains dépourvus d’éclairage public et organise pour cela une campagne de crowdfunding.

Rédigé par Sophia Qadiri
Responsable éditoriale et journaliste