27 entreprises viennent d'annoncer leur alliance dans le but de travailler ensemble à l'élaboration d'une nouvelle norme Wi-Fi, qui serait jusqu'à dix fois plus rapide que la technologie actuelle...

27 entreprises viennent d'annoncer leur alliance dans le but de travailler ensemble à l'élaboration d'une nouvelle norme Wi-Fi, qui serait jusqu'à dix fois plus rapide que la technologie actuelle (les débits annoncés atteindraient 600 Mbits/s) et permettrait une portée jusqu'à deux fois plus importante.

Le groupe s'est baptisé "Enhanced Wireless Consortium" ( EWC ), soit consortium pour le sans-fil amélioré. Il réunit entre autres Intel, Broadcom et Marvell pour les semi-conducteurs, Cisco, Atheros et Conexant pour les réseaux ou Sony, Toshiba et Apple pour les fabricants d'ordinateurs.

Jusqu'à présent, deux camps s'opposaient au sujet de cette nouvelle norme, chacun prônant des spécifications différentes. En se réunissant au sein d'un même consortium, les principales entreprises représentant ces deux groupes souhaitent limiter les risques de voir apparaître sur le marché des équipements labellisés avec la même norme, mais incompatibles entre eux.

L'EWC assure que la nouvelle norme sera compatible avec ses prédécesseurs, les 802.11 a, b et g. Elle devrait toujours utiliser la même plage de fréquence, légèrement élargie pour permettre de meilleurs débits. Face aux normes Wimax, ce nouveau Wi-Fi ne parait pas vraiment révolutionnaire, même si, assure un responsable de la firme Marvell, "nous pourrons vraiment couvrir le moindre recoin de la maison".

(Atelier groupe BNP Paribas- 11/10/2005)