Le rapprochement entre Intel, numéro un mondial des semi-conducteurs, et Micron Technology, portera-t-il préjudice aux leaders asiatiques du secteur, au premier rand desquels on retrouve le...

Le rapprochement entre Intel, numéro un mondial des semi-conducteurs, et Micron Technology, portera-t-il préjudice aux leaders asiatiques du secteur, au premier rand desquels on retrouve le coréen Samsung (environ 50 % du marché de la mémoire flash) ?

Intel et Micron, qui n'en sont pas à leur premier partenariat , viennent en effet d'annoncer la création d'une entreprise en participation baptisée IM Flash Technologies, dans laquelle Micron détiendra 51 % des parts. Les deux firmes prévoient d'investir 1,2 milliards de dollars chacune, une somme qui pourrait être revue à la hausse dans les prochaines années afin de stimuler la croissance de cette nouvelle coentreprise qui devrait être opérationnelle début 2006.

Le secteur de la mémoire flash est en pleine expansion et les deux américains entendent bien reprendre des parts aux actuels leaders que sont les coréens Samsung et Hynix. L'engouement suscité par les appareils numériques équipés de mémoire flash, comme les baladeurs ou les appareils photo fait que la demande ne tarit pas.

Cet accord fait craindre aux analystes un effondrement des prix sur le marché de la mémoire Flash, pourtant en pleine expansion. Du côté des fabricants d'appareils numériques en revanche, on semble plutôt miser sur un accroissement de la demande, comme en témoigne l'annonce faite lundi par Apple.

La marque à la pomme vient en effet d'annoncer qu'elle verserait 1,25 milliard de dollars en prépaiements pour garantir son approvisionnement en mémoire Flash. Sur cette somme, Intel et Micron devraient recevoir 250 millions de dollars chacun, contre 500 millions pour Samsung et 250 millions pour Hynix.

Porté par le succès de ses baladeurs à mémoire flash (iPod Nano et iPod Shuffle), Apple cherche clairement à diversifier ses sources d'approvisionnement pour ne plus dépendre uniquement des fournisseurs coréens.

(Atelier groupe BNP Paribas - 22/11/05)