Si l'open innovation entre grands groupes et start-up était le concept à la mode l'an dernier, ce cru 2017 du CES est celui de l’association entre industriels et géants de la tech.

Amazon et Google se disputent l'empire de la smart city

En effet pour la première fois et dans un but bien précis, constructeurs automobiles (Hyunday, Toyota, Ford, ect. ), géants de l’électroménagers (LG et Whirpool entre autres) et plateformes de services (Amazon, Blackberry-QNX, NVidia, et Google en particulier) regardent dans la même direction. Leur objectif ? Exploiter les données au maximum. Pour ce faire, ils ciblent clairement les objets les plus utilisés par les individus et s’emparent ainsi des habitudes et besoins les plus fondamentaux : le quotidien et la mobilité.

C’est en ce sens que l’on peut dire que la smart city va prendre toute sa dimension. Car elle devient une “infrastructure” alimentée par les données quotidiennes du citoyen, et va mettre en lumière les véritables acteurs de l'évolution permanente de cette infrastructure. Et ces acteurs s’appellent Amazon et Google.

Amazon, parce qu’il règne en maître absolu sur toute la chaîne de nos besoins quotidiens, de la recherche de produits et services grâce à Amazon Echo, en passant par la commande, jusqu’à l’arrivée dans notre frigidaire. Google, parce qu’il est le roi incontesté de la cartographie, ce qui lui permet de s’approprier et de verrouiller la problématique de la géolocalisation et donc de la mobilité dans la ville, jusqu’à garantir la mobilité des biens et des personnes grâce à ses véhicules autonomes. 

Finalement, on s’aperçoit en ce moment d’un virage significatif de la société vers des usages nouveaux permettant une meilleure expérience du quotidien et de la ville. Ce phénomène devient possible grâce au changement des usages (i.e parler à son frigo) et des routines (i.e. pour ne plus faire ses courses). Usages et routines sont ainsi disruptés par le digital, qui se fond dans la masse et imprègne la vie réelle pour s’y intégrer complètement. Jusqu’à bientôt, peut-être, disparaître.

Par Louis Treussard, CEO & directeur de la Prospective à L'Atelier BNP Paribas et Alessandro Promutico, analyste stratégique

Retrouvez notre vidéo sur les tendances en matière de mobilité au CES 2017 !

 

 

Rédigé par Louis Treussard
CEO of L'Atelier BNP Paribas