Le cybermarchand américain Amazon serait sur le point de lancer un nouvel espace de ventes, selon le Wall Street Journal, afin de diversifier ses activités et de devenir un véritable supermarché ...

Le cybermarchand américain Amazon serait sur le point de lancer un nouvel espace de ventes, selon le Wall Street Journal, afin de diversifier ses activités et de devenir un véritable supermarché en ligne. Spécialisé jusqu’à présent dans les produits culturels, le site Internet s’ouvrirait donc à la vente de produits alimentaires. Son principal concurrent, le géant de la vente en ligne Wal-Mart, reste concentré sur le commerce de produits culturels et de divertissement, ce qui a peut-être poussé Amazon à étendre son offre.

Après les vêtements et le bricolage, c’est donc un espace alimentaire qui va être mis à la disposition des internautes, espace où l’on pourra trouver une très large gamme de produits, toujours d’après le Wall Street Journal. La stratégie utilisée par Amazon devrait être la même que sur les autres produits du site : les fournisseurs gèrent les stocks et l’envoi des marchandises, tandis que le cybermarchand se contente de récupérer une commission sur les commandes.

Amazon s’est donc remis de son échec de 1999, où il avait déjà tenté de lancer une cyber-épicerie, Homegrocer, qu’il avait revendu au bout d’un an à un autre candidat malheureux, Webvan, lessivé en 2001 après 1 milliard de dollars d’investissements. Mais il semblerait que la conjoncture soit différente aujourd’hui : différentes sources annoncent que le commerce en ligne de produits alimentaires devrait peser environ 3,7 milliards cette année, en augmentation de 40 % sur un an. Ce chiffre est supérieur aux ventes de biens culturels sur Internet.

(Atelier groupe BNP Paribas – 24/06/03)