Après les livres, les disques, les accessoires de sport, la décoration intérieure, le jardinage, la parapharmacie... qu'a donc encore inventé Amazon ? Simplement une nouvelle gamme de produits...

Après les livres, les disques, les accessoires de sport, la décoration intérieure, le jardinage, la parapharmacie… qu’a donc encore inventé Amazon ? Simplement une nouvelle gamme de produits : les hommes politiques. En cette période pré-électorale, les citoyens américains peuvent, depuis le bien connu site commerçant Amazon.com, faire un don au candidat de son choix. Ils sont dix sept à être ainsi présentés, auxquels il est permis de donner de 5 à 200 dollars. Les responsables d’Amazon ont tenu à préciser qu’ils ne soutenaient aucun de ces candidats, et que chacun était soumis au paiement d’une commission. La même commission que celle prélevée sur tous les autres produits d’Amazon, sauf que celle-ci sera reversée à des ONG (organisations non-gouvernementales). Samedi matin, c’est John Kerry, le candidat favori des démocrates, qui menait cette course un peu particulière en totalisant 1.699 dollars avec 62 contributions. L’ancien sénateur du Vermont, Howard Dean, le suivait avec plus de contributions (72) mais moins d’argent récolté (1095 dollars). Les possibilités de contribution ne sont pour l’instant pas toutes ouvertes, puisque Amazon attend encore l’autorisation de certains candidats à la présidentielle. L’élection présidentielle aux Etats-Unis de 2004 sera décidément placée sous le signe du web, auquel on doit déjà pour l’instant l’émergence du candidat Howard Dean, et la médiatisation de la campagne anti-Bush menée par certains artistes et intellectuels américains et baptisée « Move on » (voir http://www.bushin30seconds.org/). (Atelier groupe BNP Paribas – 26/01/2004)