La plainte déposée par le texan AMD (American Micro Device) contre son concurrent et leader du marché Intel a entraîné diverses réactions dans l'industrie informatique. Quelques fabricants et...

La plainte déposée par le texan AMD (American Micro Device) contre son concurrent et leader du marché Intel a entraîné diverses réactions dans l'industrie informatique. Quelques fabricants et revendeurs de matériels informatiques ont entamé des discussions avec AMD pour rétablir l'équilibre. Aux Etats-Unis, trois consommateurs ont porté plainte contre Intel en accusant le fabricant d'avoir tiré les prix du marché à la hausse par ses pratiques anti-concurrentielles.

Rappelons qu'Intel aurait accordé des remises plus que conséquentes à certains constructeurs en échange de contrats d'exclusivité. Certaines des sociétés plus ou moins incriminées, comme Sony, Sun, Acer, Gateway, Lenovo, NEC-CI, Tech Data, Rackable, Best Buy ou Circuit City, ont entamé des discussions avec AMD pour tenter de rétablir l'équilibre et trouver un arrangement à l'amiable.

Des particuliers sont venus jeter de l'huile sur le feu, en attaquant également Intel sur ses pratiques anti-concurrentielles. Motif de la plainte : ces pratiques ont entraîné le marché dans une hausse des prix des ordinateurs et des microprocesseurs qui pénalise le consommateur.

Intel n'a pas vraiment communiqué suite à ces nouvelles, mais peut-être que le passage de la sphère des multinationales à celle des particuliers pourrait inciter le fondeur à réagir. Intel, comme Microsoft dans le domaine des logiciels, finit par être coutumier de ces plaintes à petite ou grande échelle. De plus, Intel garde le soutien de sociétés comme Dell, IBM ou Toshiba, trois sociétés parmi les plus importantes du secteur, qui n'ont pas apporté leur soutien à AMD.

(Atelier groupe BNP Paribas - 05/07/2005)