Pour ne pas se laisser distancer par Intel, AMD (Advanced Micro Devices) vient de dévoiler sa prochaine plate-forme dédiée aux ordinateurs portables et baptisée Puma. Celle-ci concurrencera directement la nouvelle plate-forme...

Pour ne pas se laisser distancer par Intel, AMD (Advanced Micro Devices) vient de dévoiler sa prochaine plate-forme dédiée aux ordinateurs portables et baptisée Puma. Celle-ci concurrencera directement la nouvelle plate-forme Centrino Santa Rosa, lancée il y a moins de deux semaines par le fondeur Intel...
 
Première nouveauté concernant cette plate-forme Puma: elle intègrera un processeur bi-cœur Griffin, successeur du Turion et particulièrement adapté au système d'exploitation Windows Vista, qui devrait permettre d'allonger la durée de vie des batteries des PC portables.
 
Elle sera également équipée d'un processeur graphique Radeon et d'un chipset NVIDIA, pour de meilleures performances en matière de vidéo.
 
Et tout comme la version Santa Rosa d'Intel, la plate-forme Puma sera pourvue d'un module de mémoire flash, baptisé Hyperflash. Principal atout de ce module: il sera capable de réduire le temps d'exécution de certaines tâches, de prolonger la durée de vie des batteries, et d'engendrer des économies de consommation électrique.

Toutefois, les constructeurs d'ordinateurs ne pourront acquérir la nouvelle plate-forme d'AMD qu'à la fin de cette année, et les premiers PC équipés de Puma ne devraient être commercialisés que vers la mi-2008.
 
Advanced Micro Devices compte beaucoup sur sa nouvelle mouture pour regagner des parts de marché face à son principal concurrent Intel, sur le secteur très porteur des ordinateurs portables. En effet, selon les chiffres du cabinet IDC, les PC portables représenteront, d'ici 2011, plus de 50% des ventes totales d'ordinateurs. Et rien qu'en 2006, le nombre de portables écoulé a augmenté de 26,3% par rapport à 2005.
 
Et AMD espère que sa plate-forme Puma l'aidera à sortir du rouge: rien qu'au premier trimestre de cette année, le fondeur américain a enregistré une perte nette de 611 millions de dollars et un chiffre d'affaires en baisse de 7,4 %, à 1,23 milliard de dollars.
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 21/05/2007)