Rien ne va plus pour AMD! Le constructeur de microprocesseurs a en effet pris la décision de licencier 430 emplois dans le monde, ce qui correspond à environ 2,6% de son effectif global...

Rien ne va plus pour AMD! Le constructeur de microprocesseurs a en effet pris la décision de licencier 430 emplois dans le monde, ce qui correspond à environ 2,6% de son effectif global. La firme emploie actuellement 16 283 personnes.
 
Cette décision intervient après l'annonce par l'américain de ses mauvais résultats financiers pour le premier trimestre de cette année. AMD a ainsi enregistré, sur cette période, une perte nette de 611 millions de dollars et un chiffre d'affaires en baisse de 30%, à 1,23 milliard de dollars.
 
80 emplois seront supprimés au Texas, 40 à Santa Clara et à Sunnyvale, une douzaine à Boston et 50 dans l'Ontario. Les 248 autres postes devraient être supprimés dans le reste du monde.
 
Ces licenciements massifs sont la conséquence des réductions des dépenses du groupe voulues par son P-DG, Hector Ruiz. Son directeur financier, Robert Rivet, avait alors déclaré, lors de l'annonce des résultats du premier trimestre: "Nous sommes en train de procéder à un réalignement de notre modèle économique, de notre structure d'investissements et de coûts, avec, pour objectif, un retour rapide à la rentabilité".
 
Il est par ailleurs possible que cette vague de licenciements ne soit pas la dernière : dans un premier temps, Hector Ruiz avait parlé de supprimer 5% des effectifs d'AMD, soit environ 800 postes...
 
AMD compte maintenant beaucoup sur la sortie, au second semestre, de son nouveau processeur quad core (ou quadri-coeurs) baptisé Barcelona pour améliorer ses finances et continuer de concurrencer durablement son plus fervent adversaire, l'américain Intel...
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 14/05/2007)