De nouveaux formats permettrait d'améliorer la qualité d'une vidéo visionnée en streaming et faciliterait l'usage du multi-écran sur ce type de plate-forme.

Pour améliorer la qualité vidéo, Famium propose un streaming adaptatif

Actuellement, lors du visionnage de vidéo en streaming, lorsque la connexion internet fluctue, la qualité d'une vidéo en est drastiquement réduite. En résulte souvent, des images figées ou de mauvaise qualité qui peuvent tester la patience de l'utilisateur. Des chercheurs allemands de la Fraunhofer Institute se sont récemment penchés sur ces défauts du streaming comme il est proposé aujourd'hui. Ils ont ainsi développé une plate forme qui porte le nom de FAMIUM. Celle-ci aura en effet pour but, au prix d'une faible réduction de la qualité de l'image, de proposer un streaming fluide et interrompu, mais surtout multi-écran.

Le pari du format MPEG DASH : vitesse et écrans multiples

Pour cela, les scientifiques ont fait le choix de développer FAMIUM à partir du format MPEG DASH. A la différence des formats jusque là utilisés, celui-ci est un format adaptatif, c'est à dire à même d'ajuster la qualité de l'image afin de préserver la régularité de la vidéo proposée. FAMIUM sera ainsi une des premières plate-forme à supporter ce format sous navigateur Web. Le principal apport de FAMIUM est cependant de créer un écosystème multi-écran pour les smartphones, tablettes, ordinateurs et télévisions. Il devient ainsi possible grâce à cette plate-forme de développer des applications permettant de connecter ces différents appareils. L'intérêt? La possibilité de fragmenter un même flux d'informations entre plusieurs appareils. Il sera de ce fait possible d'observer une course automobile sur l'écran de notre télévision tout en observant l'intérieur de l'habitacle du pilote sur notre téléphone, et ce sur un même flux.

Une plateforme adaptative / Une nouvelle approche du marketing

Si cette technique permet une multiplication de l'information proposée à l'utilisateur, ce sont les conséquences pour le marketing qui semblent décisives. La publicité pourrait ainsi ne plus être cantonnée à des plages mais gagner en dynamisme et flexibilité. Apparaître spontanément sur un des écrans par exemple. L'institut Fraunhofer entend aussi proposer un système DRM afin d'affiner l'approche de certains groupe cibles. Stefan Kaiser, scientifique auprès de Frauhofer, n'entend pas confiner FAMIUM au divertissement et pointe les bénéfices que la plate-forme peut apporter aux entreprises, particulièrement dans le secteur du travail collaboratif. Toutefois, seuls Internet Explorer 11 et Windows 8.1 sont pour l'instant à même de supporter l'application. Les développeurs assurent que tous les navigateurs devraient pouvoir, du moins à long terme, accueillir ce type de plate-forme.

 
Rédigé par Quentin Capelle
Journaliste