Network Associates annonce le rachat du britannique Dr Salomon. L’industrie des logiciels spécialisés dans la sécurité connaît une vague de rachats et de fusions. En fin de semaine dernière, l’édit...

Network Associates annonce le rachat du britannique Dr Salomon. L’industrie des logiciels spécialisés dans la sécurité connaît une vague de rachats et de fusions. En fin de semaine dernière, l’éditeur américain Platinum s’est porté acquéreur de la petite société israélienne Memco pour 520 millions de dollars. Spécialiste de l’administration des infrastructures informatiques, figurant parmi les 15 premiers éditeurs mondiaux de logiciels, Platinum a réalisé l’an passé un chiffre d’affaires de 623,5 millions de dollars en hausse de 33 % et doublé pratiquement ses pertes annuelles à 118 millions de dollars. Pour enrichir son catalogue de produits tout en commençant une diversification dans les services, Platinum a acquis près de 70 sociétés au cours des quatre dernières années. Platinum répond aux besoins des entreprises à la recherche d’outils et de solutions permettant d’optimiser les performances de leur parc informatique tout en réduisant les risques liés à la gestion de leur système en réseau. Spécialisé dans la gestion des niveaux d’accès au sein du réseau informatique des entreprises, Memco offre des produits complémentaires. Après avoir réalisé l’an passé un chiffre d’affaires de 33 millions de dollars, le groupe devrait atteindre cette année les 55 millions selon les analystes.

Au même moment, un autre spécialiste de la sécurité des réseaux né de la fusion de Network General et de McAfee Associates en 1997, Nework Associates vient de conclure le rachat de l’éditeur britannique Dr Salomon. Ce groupe européen, fondé en 1984, s’est imposé comme l’un des grands noms de la détection des virus.

La concentration du marché des logiciels de sécurité se réalise aussi au moyen d’alliances. Ainsi, l’un des principaux concurrents de Network Associates, Symantec s’est associé, en mai dernier, à IBM. Ses gammes de logiciels anti-virus, fusionnées avec celles d’IBM, sont désormais vendues sous la marque “Norton Anti-Virus”. (Les Echos 17/08/1998)