Une part importante des internautes s'annonce satisfaite de trouver plus d'informations sur une entreprise ou un produit via les sites sociaux. Mais pour eux, il s'agit encore trop souvent d'une fenêtre publicitaire supplémentaire, pas d'un nouveau rapport au client.

Les Américains plébiscitent la présence des marques sur les réseaux, sans être crédules

Si les Américains sont enclins à utiliser les réseaux sociaux pour s'informer et avoir plus d'influence auprès des marques, ils n'en demeurent pas moins méfiants quant à l'information qu'ils y trouvent. En effet, selon un sondage* du Allstate Corporation and National Journal, 60% des personnes interrogées reconnaissent que les médias sociaux leur ont permis de trouver des informations plus facilement en tant que consommateurs, pour chercher et comparer des produits, mais estiment que les efforts des marques sur les réseaux sociaux n'ont d'autre but que la publicité. Il sont ainsi 69% à penser que les entreprises actives sur les médias sociaux le feraient pour la communication publicitaire, la collecte d'information sur ses clients, faire plus de profit et concurrencer d'autres marques.

Une côte confiance faible pour les médias sociaux

Ainsi les Américains interrogés accorderaient plus de crédits aux médias traditionnels. La télévision et la radio (75%), la presse (71%) seraient largement devant les médias sociaux (30%) sur la côte confiance. Pour les internautes américains qui se fient davantage à cette information sociale, 49% d'entre eux considèrent que les marques doivent adapter leur communication afin d'être plus accessibles et transparentes vis-à-vis de leurs consommateurs. Ils accordent toute de même de la valeur à l'information provenant des marques depuis les réseaux.

Service client social

Mais l'étude révèle également que les Américains aimeraient voir les médias sociaux utilisés autrement par les entreprises. En effet, 64% d'entre eux souhaitent voir une forme de service client en ligne pour communiquer plus directement avec les marques. Ils sont en effet conscients de l'influence qu'ils peuvent avoir en ligne. 49% d'entre eux le verraient comme un signe de transparence et d'ouverture.

Rédigé par Claire Cavret
Social Media Manager