La startup californienne AmigoCloud propose une solution « business to government » de gestion de données publiques géospatiales aux développeurs afin de faciliter le processus de cartographie.

AmigoCloud offre une solution pour cartographier les données des services publics

Code for America est une organisation à but non lucratif qui a pour objectif de développer des plateformes technologiques pour faciliter le travail des gouvernements et de leur communauté. En 2012, CfA a lancé son programme d’accélérateur pour soutenir les jeunes pousses de la "GovTech" ou government technology sur le marché du secteur public, qui serait estimé à 142 milliards de dollars d’après Ed Lee, le maire de San Francisco. La promotion 2014 de l’accélérateur qui s’est achevée en octobre dernier était composée de 5 start-ups. Toutes répondaient à un besoin spécifique des municipalités au niveau technologique. Parmi elles, AmigoCloud, basée à San Francisco et lancée en mai 2014, propose une solution unique de cartographie et d’analyse de données géospatiales. La start-up facilite le travail des développeurs en mettant à disposition un outil sur mobile et via le cloud pour gérer leur geographic information system (GIS).

Une plateforme en open source

Ragi Burhum, le co-fondateur et PDG d’AmigoCloud, explique l’importance de la visualisation cartographique par le grand nombre de données géographiques circulant dans l’écosystème : "Les informations concernant le paiement des taxes, les lignes de transport, la gestion de l’énergie, etc. passent toutes par une transmission de données géographiques. Avec AmigoCloud, nous souhaitons ainsi adapter le principe du mapping au 21ème siècle."  C’est pourquoi l’objectif de la start-up est de simplifier le processus de collecte, d’administration et de partage des informations géospatiales des différents acteurs ayant recours au GIS.

La plateforme de cartographie proposée permet aux développeurs de gérer facilement l’accès à leurs géo-données via mobile ou cloud, et ce même en hors connexion. "Un utilisateur a la possibilité de créer un mapping en 5 minutes, via son smartphone (iOS ou Android), d’un contexte spécifique telle que la géolocalisation d’une espèce rare, la gestion des zones de catastrophe naturelle d’une ville, ou encore suivre l’activité des gazoducs de la municipalité." commente Ragi Burhum. La plateforme fonctionne en open source et utilise notamment les données cartographiques d’OpenStreetMap pour alimenter son système, restant ainsi en adéquation avec sa philosophie de l’open GIS ecosystem.

Faciliter la gestion des données géospatiales

Sur le marché du B2G (business-to-government), AmigoCloud comptabilise une centaine d’organisations clientes comme des services de transport ou des agences municipales. La start-up propose son service en API avec un forfait mensuel en fonction des besoins de leurs clients. En effet, outre la visualisation cartographique via sa plateforme, AmigoCloud propose aussi d’autres fonctions géospatiales telles que la géométrie des intersections. "Transporter et éditer ses données GIS à travers un simple smartphone n’était pas possible auparavant à cause de processus complexes nécessitant des scripts spécifiques pour synchroniser toutes les données. C’est pourquoi nous pensons que notre service a la capacité de changer la donne." conclut Ragi Burhum. L’entreprise est aujourd’hui composée de 12 employés et a bénéficié d’investissements de business angels ainsi que de fonds en capital-risque pour un montant non communiqué.

Rédigé par Eliane HONG
Journaliste