En constituant une alliance stratégique avec plusieurs constructeurs automobiles, Google souhaite imposer son système d’exploitation comme première plateforme d’interopérabilité intégrant les différentes applications déjà disponibles sur le mobile.

Android à la conquête des voitures connectées

 

En marge de la grand-messe des nouvelles technologies, le CES organisé chaque année à Las Vegas, Google a annoncé la constitution d’une alliance regroupant plusieurs acteurs de l’informatique et de l’industrie automobile. Cette initiative fait écho au projet iOS In the Car dévoilé par Apple il y a quelques mois, cristallisant les enjeux de l’industrie naissante de la voiture connectée autour de cette compétition entre les deux géants de la Silicon Valley. En encourageant l’utilisation d’Android grâce au soutien d’une alliance stratégique, Google vise à s’imposer directement comme leader d’un écosystème comprenant encore une pluralité de forces en présence.

Un regroupement d’acteurs varies

Reproduisant le succès de son Open Handset Alliance qui en 2007 avait permis à Android de s’imposer comme l’un des systèmes d’exploitation incontournables pour les fabricants de Smartphones, Google prépare son entrée sur le marché de la voiture connectée en regroupant plusieurs acteurs décisifs autour d’une plateforme commune. Baptisée l’Open Automative Alliance, celle-ci comprend à ce jour plusieurs fabricants automobiles comme Audi, GM, Honda, Hyundai mais également le fabricant de puces NVIDIA tous regroupés autour de Google pour faciliter l’intégration de nouveaux véhicules sur une plateforme Android commune.

Vers plus d’interopérabilité

L’objectif affiché de cette union est de faciliter l’expérience utilisateur en lui permettant d’utiliser ses applications mobiles dans son véhicule connecté sans effectuer de transfert préalable. Ainsi les différents services de navigation, musique et autres applications déjà disponibles en version mobile sur Android pourraient être directement accessibles sur le tableau de bord, permettant une expérience optimale et sans frictions. Comme le confirme Thio Koslowski analyste chez Gartner «  La voiture est en passe de devenir l’appareil mobile ultime. » Les constructeurs automobiles intègrent ainsi de manière croissante davantage de connectivité dans les dernières générations de véhicules. Audi par exemple a annoncé l’intégration de puces de 4èmegénération connectant la voiture au Web sans recourir à un Smartphone.  De même GM va doter tous ses modèles d’un accès constant au Wifi sans frictions d’ici 2015.

Rédigé par Thomas Meyer
Fonction - Journaliste, Business Analyste