Xavier Niel, dirigeant historique et actionnaire majoritaire d'Iliad, la maison mère de Free, a été condamné, vendredi 27 octobre, à deux ans de prison avec sursis et à 250000 euros d'amende...

Xavier Niel, dirigeant historique et actionnaire majoritaire d'Iliad, la maison mère de Free, a été condamné, vendredi 27 octobre, à deux ans de prison avec sursis et à 250 000 euros d'amende pour recel d'abus de biens sociaux par la 11ème chambre du tribunal correctionnel de Paris.
 
Cela faisait deux ans, depuis mai 2004, que Xavier Niel était dans la ligne de mire de la justice. Elle lui reprochait d'être impliqué dans des affaires de proxénétisme et d'avoir empoché 5 000 euros par mois en espèces sur les recettes d'un des sex-shops dans lequel il avait investi. Selon ses propres estimations, M. Niel aurait empoché, au total, environ 200 000 euros.
 
Mais il avait bénéficié d'un non-lieu en août 2005 concernant le chef d'accusation de "proxénétisme aggravé". Néanmoins le délit de "recel d'abus de biens sociaux" tenait toujours et la condamnation est donc tombée vendredi dernier.
 
Xavier Niel est un des pionniers de l'Internet. Il a cofondé le groupe Iliad en 1991 dont il est l'actionnaire majoritaire avec 67 % du capital. Il a également lancé, avec succès, le fournisseur d'accès à Internet Free en 1999 qui proposait alors aux foyers français un accès sans abonnement ni numéro surtaxé à Internet.
 
A ce sujet, lire aussi :

Le président d'Iliad (Free) écroué pour proxénétisme aggravé (28/05/2004)

(Atelier groupe BNP Paribas – 30/10/2006)