Filiale du groupe Vivendi, le fournisseur d'accès à l'Internet, AOL France vient d'annoncer le lancement d'un "centre de courtage en ligne" ou "chaîne finance". Cette nouvelle chaîne se décline en q...

Filiale du groupe Vivendi, le fournisseur d'accès à l'Internet, AOL France vient d'annoncer le lancement d'un "centre de courtage en ligne" ou "chaîne finance". Cette nouvelle chaîne se décline en quatre rubriques : Investir en Bourse, Gérer son patrimoine, Votre argent au quotidien et Économie.

AOL a pour cela conclu des partenariats avec quatre courtiers sur l'Internet, CPR-ETrade, Self Trade, Abax Web Trading et Barclays Bourse Direct. Stéphane Treppoz, le PDG d'AOL France précise que ces derniers ont versé chacun 750 000 F (114 337 euros) pour être présents sur le site où ils sont mis en concurrence. Le site d'AOL proposera également de l'information financière apportée par des partenaires éditoriaux, dont l'AFP, Reuters, Les Echos, Mieux Vivre Votre Argent, la Vie française, ainsi que des conseils boursiers. Les abonnés d'AOL France accéderont à ce service gratuitement et pourront acheter ou vendre des actions en temps réel en cliquant sur le bouton marchand d'AOL qui les renverra directement sur les sites des courtiers. S'ils ouvrent un compte, ils se verront ensuite appliquer les différents tarifs des sociétés de bourse en ligne.

Le site donne également des conseils de gestion de patrimoine destinés à une large clientèle. L'abonné pourra aussi accéder au site Internet de sa propre banque d'un simple "clic". 200 000 internautes ont déjà ouvert en France un compte bancaire sur Internet. On compte actuellement 50 000 comptes titres en ligne, contre plus de 7 millions aux Etats-Unis où 30 % des ordres de bourse sont passés par l'Internet. Selon les professionnels, le nombre de comptes titres sur Internet devrait atteindre en France les 2 millions en 2002. La chaîne Finance d'AOL aux Etats-Unis regroupe plus de 10 millions d'abonnés et 135 millions de cours y sont consultés quotidiennement. On estime actuellement à cinq millions le nombre total d'actionnaires individuels en France, chiffre qui pourrait s'accroître avec l'accès de plus en plus direct et simple aux placements boursiers. Selon les professionnels, les courtages prélevés par les sociétés de bourse en ligne représentent d'ores et déjà en France près de 50 millions de F par mois, soit près du tiers du commerce électronique aujourd'hui dans le pays. (Dépêche AFP du 16/06 - Information ZDNet France du 17/06/1999 parues dans Yahoo ! France - Le Figaro - Libération - 17/06/1999)