Ces derniers temps, la marque à la pomme a du fil à retordre avec la justice. Première affaire : le groupe a porté plainte contre le site...

Ces derniers temps, la marque à la pomme a du fil à retordre avec la justice. Première affaire : le groupe a porté plainte contre le site Internet Thinksecret, devenu spécialiste dans la révélation d'informations confidentielles concernant les sorties de nouveaux produits Apple (l'iPod photo, l'iPod Shuffle, l'iMac G5...).
Le groupe californien a demandé à la justice de contraindre le responsable de ce site Internet, surnommé Nick Deplume, de révéler ses sources (probablement internes au groupe). Brandissant le premier amendement de la Constitution américaine, l'accusé pensait pouvoir bénéficier de la protection des sources dont jouissent outre-Atlantique les journalistes.
Une cour de Santa-Clara, en Californie, a débouté le site ThinkSecret, en arguant que Nick Deplume n'était pas un journaliste mais un simple auteur de blog... L'affaire a donné lieu à une véritable levée de boucliers dans le milieu professionnel des médias. Les avocats de l'Electronic Frontier Foundation, spécialistes des droits sur Internet, ont fait savoir qu'ils feraient appel...
En attendant, les rédacteurs de www.thinksecret.com continuent leurs investigations : selon leurs dernières informations, Apple lancerait à la fin de l'année 2005 un iPod mini couleur équipé au choix d'une capacité de 8 ou 10 Go...
Seconde affaire : Il s'agit de brevets, cette fois. Et Apple n'est plus le plaignant mais l'accusé. La société hongkongaise Pat-rights réclame à Apple 12 % sur toutes les ventes d'iPod et de titres musicaux distribués sur l'iTunes Music Store, le site de téléchargement légal d'Apple. Motif : Apple utiliserait un brevet déposé par la société, ayant trait à l'authentification de l'utilisateur avant qu'il ne télécharge un morceau.
Toujours dans le domaine des brevets, Apple tombe sous le coup d'une seconde affaire, initiée cette fois par une société américaine : Advanced Audio Devices (AAD) clame que l'iTunes utilise un de ses brevets, déposé en 2003 et portant sur le concept d'un "juke-box musical conçu pour stocker une librairie musicale".
(Atelier groupe BNP Paribas - 09/03/2005)