Le Gartner prévoit que les revenus par an de ce secteur dépasseront le trillion de dollars d’ici à 2014. Les magasins d’applications devraient se multiplier, ainsi que les services dans les nuages.

Applications et cloud computing dopent le marché mobile

Selon les dernières prévisions du Gartner, l’ensemble des revenus générés par le secteur mobile dépassera le trillion de dollars par an d’ici à 2014. L’une des raisons principales d’une telle croissance repose dans la multitude de services et de technologies - de la géolocalisation au marketing mobile, en passant par le développement des magasins d’applications. Sur ce dernier point, le Gartner anticipe une progression importante des applications mobiles, tout en précisant que cela s’inscrira dans une approche plus globale. Approche qui intègre directement les technologies de cloud computing.

Le modèle des plates-formes viable

"Les applications vont perdurer, mais la plupart du temps comme des éléments d’une expérience plus complexe, fondée sur une palette de services de cloud computing", explique Nick Jones, vice président et analyste du Gartner. Les "plates-formes" vont continuer de s’imposer comme un modèle de référence, précise-t-il, avec une évolution majeure, toutefois : "la guerre entre les géants va se poursuivre, mais de nouveaux outils très variés vont apparaître comme des ‘plates-formes’, au sens où ils fourniront une expérience utilisateur et une structure délivrant des applications”.

Développement des services contextuels

À noter : des téléphones sans système d’exploitation (OS) particulier vont également se développer, avec la montée en puissance des pays émergents dans le marché de la téléphonie mobile. Autre chose : le Gartner prévoit une expansion sans précédent des services dits "contextuels" ou "géolocalisés", qui suscite jour après jour une attention croissante de la part des annonceurs. "Cette question va devenir un critère déterminant dans le choix des partenaires", explique le responsable de l’étude. Certains professionnels proposant des services hébergés par d’autres acteurs du marché.