Selon le livre blanc édité par Wily Technology et Butler Group, première société européenne indépendante de recherche et de conseil en technologies de l'information, la mauvaise gestion des...

Selon le livre blanc édité par Wily Technology et Butler Group, première société européenne indépendante de recherche et de conseil en technologies de l'information, la mauvaise gestion des applications web entraîne des pertes d'argent substantielles pour les entreprises confrontées à ce problème. Ainsi, 3 milliards d'euros seraient perdus par l'industrie française uniquement à cause d'une gestion approximative.
 
En outre, les coûts de temps d'arrêt des applications vitales pourraient atteindre 79 000 euros par heure et par entreprise entraînant ainsi une perte de productivité qui peut se chiffrer en centaines de millions d'euros selon les secteurs concernés...
 
Autre chiffre alarmant : pour la totalité des pays industrialisés, le coût minimum direct dû à une mauvaise gestion des performances web des entreprises atteindrait 70,8 milliards d'euros par an.
 
Ce coût prend en compte les conséquences d'une telle gestion comme les bénéfices et les clients perdus à cause de transactions qui n'ont pas été réalisées à temps, les opérations en ligne rendues alors indisponibles, les clients insatisfaits qui changent de prestataires, une productivité réduite due aux délais de réponse des systèmes trop longs, une augmentation des coûts informatiques pour pouvoir résoudre le problème, sans oublier la dégradation de l'image de marque de l'entreprise.
 
Mais le livre blanc ne se contente pas d'établir des constats, il propose aussi un certain nombre de solutions comme la mise en place d'une stratégie efficace pour aboutir à une meilleure gestion des performances. Cette stratégie consisterait, entre autres, à établir une évaluation détaillée de chaque application et à définir un ordre de priorité en fonction de la dépendance de l'entreprise et de son potentiel de défaillance.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 30/11/2006)