Le logiciel de serious-gaming Ambassador permet aux différents collaborateurs de Suez Environnement d'acquérir des informations clefs sur l'entreprise, tout en créant une communauté de joueurs en interne.

Apprendre les fonctions principales de l'entreprise par le jeu

Le groupe de gestion de l'eau et des déchets Suez Environnement a mis en place le serious-game Ambassador pour s'assurer de la bonne compréhension des objectifs de la société par tous les membres du groupe, quelque soit leur rôle ou leur localisation géographique. Réalisé en 2011 par KTM Advance, spécialiste en formations multimédias interactives, ce programme fait découvrir au joueur les missions, les priorités et les engagements de développement durable de Suez Environnement.  Disponible en plusieurs langues (français, anglais, allemand, espagnol et néerlandais), l'expérience débute par la création d'un avatar personnalisé et se poursuit par des missions ludiques. Celles-ci sont chargées de faire comprendre à chacun les problématiques stratégiques et déontologiques, notamment au niveau de la protection de l'environnement. 

Un suivi personnalisé pour vérifier l'acquisition des problématiques

Le jeu reprend la charte graphique d'un document interne intitulé "4 priorités 12 engagements", central pour le groupe. Il est d'ailleurs proposé en 2D et sans le son afin d'être opérationnel sur une variété importante de configurations informatiques. "A la fin de chaque mission, un bilan apparaît afin de signifier les compétences acquises et les manques. Chaque participant est suivi par un manager et un expert pour constater ses progrès", explique Eric de la Guéronnière, directeur formation et développement des compétences chez Suez Environnement, à L'Atelier lors de la Serious Game Expo de Lyon. L'objectif est de créer un socle commun dans la culture de l'entreprise.

Créer une véritable communauté

Dans cette optique, le logiciel devrait constituer l'une des premières étapes pour intégrer les nouveaux arrivants dans la société. A terme, il pourrait également être mis à la disposition des clients et parties prenantes du groupe. Mais le jeu permet aussi de former une véritable communauté au cœur même de l'entreprise, les participants pouvant communiquer sur le réseau intranet "Btwin" dédié au programme et faire remonter leurs commentaires aux développeurs et équipes dirigeantes pour améliorer l'expérience qui pourrait même devenir mobile "d'ici 5 ou 10 ans" selon Eric de la Guéronnière.