La désaffection du téléphone fixe se poursuit au profit de la téléphonie mobile, avec toutefois une certaine retenue grâce à la généralisation du haut débit : tel est le principal enseignement de...

La désaffection du téléphone fixe se poursuit au profit de la téléphonie mobile, avec toutefois une certaine retenue grâce à la généralisation du haut débit : tel est le principal enseignement de l'étude publiée aujourd'hui par l'Arcep, le régulateur des télécoms, portant sur la "diffusion des technologies de l'information et de la communication dans la société française".

Mobiles : taux d'équipement de 70 % chez les Français de 18 ans et plus au mois de juin 2005, soit deux points de plus que l'année précédente. Dans le même temps, la proportion d'adultes disposant d'une ligne de téléphone fixe diminue de deux points pour se fixer à 82 % . Le nombre de personnes uniquement équipées d'un mobile a augmenté de 33 % en deux ans, passant de 12 % de la population en 2003 à 16 % en 2005.

Ordinateur : 57 % de la population l'utilise désormais, à domicile, à l'école ou sur le lieu de travail. 53 % des adultes de plus de 18 ans sont aujourd'hui équipés d'un ordinateur personnel à domicile, un facteur accru en présence d'enfants. Le principal frein à l'achat reste le prix pour 62 % des sondés. 45 % des actifs utilisent un ordinateur sur leur lieu de travail, et 35 % l'utilisent quotidiennement. 43 % des personnes âgées de douze ans et plus n'utilisent jamais d'ordinateur. La moitié d'entre elles sont âgées de 60 ans et plus.

Internet : 40 % de la population âgée de douze ans et plus dispose d'une connexion à domicile et 52 % des personnes interrogées se sont connectées au moins une fois lors des douze derniers mois. Sur cette période, 40 % des internautes ont effectué des démarches administratives ou fiscales et 21 % ont effectué des achats en ligne. 7 % téléphonent via l'ADSL , soit 9 % des abonnés à la téléphonie fixe.

Cette étude a été réalisée par le Credoc (Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie) pour le compte de l'Arcep en juin 2005 sur un échantillon de 2219 personnes représentatives de la population française de 12 ans et plus. L'Arcep précise pour éviter toute confusion que " les taux d'équipement s'entendent ainsi comme la proportion des individus disposant d'un équipement dans leur foyer, et non pas la proportion de foyers équipés".

(Atelier groupe BNP Paribas - 07/12/05)