Atos, l'une des premières sociétés européennes de services informatiques, et Royal Philips Electronics viennent de conclure un accord afin de fusionner Atos et Origin, filiale de services informatiq...

Atos, l'une des premières sociétés européennes de services informatiques, et Royal Philips Electronics viennent de conclure un accord afin de fusionner Atos et Origin, filiale de services informatiques de Philips. La fusion Atos-Origin, avec un chiffre d'affaires pro-forma de 2,8 milliards d'euros en 1999, donnera naissance à un fournisseur de solutions de services informatiques et e-business, dotée de fortes positions au niveau européen et de capacités renforcées d'expansion dans le reste du monde. Présente dans plus de 30 pays, la nouvelle société emploiera 27 000 salariés. Atos-Origin aura son siège social en France et son siège opérationnel aux Pays-bas. Les métiers des deux sociétés étant complémentaires, la nouvelle entité pourra fournir les meilleurs solutions globales en matière de e-business et de m-commerce. Les expertises sont également complémentaires par marché : finance télécommunications et distribution pour Atos, industrie et technologies de pointe pour Origin. La présence mondiale de la nouvelle société facilitera l'accès aux projets internationaux. Atos-Origin sera dirigée par un directoire composé de six membres : 3 Atos et 3 Origin. Bernard Bourigeaux, l'actuel président d'Atos, sera président du directoire du nouveau groupe. La réalisation de l'opération reste subordonnée à l'approbation des autorités de marché et des actionnaires d'Atos qui se prononceront lors d'une assemblée générale extraordinaire prévue fin octobre 2000. (Christine Weissrock - Atelier BNP Paribas - 29/08/2000)