Une approche à mi-chemin entre 2D et 3D permettrait d'améliorer l'expérience utilisateur sur les navigateurs web en combinant algorithme et design, tout cela sans changer de configuration informatique.

Pour atteindre un web en 3D, il faut parfois passer par des demi-mesures

Comme les téléviseurs, le web aussi aura t-il droit à la technologie 3D ? En tout cas, si améliorer l'expérience utilisateur sur les navigateurs web en apportant une nouvelle approche dimensionnelle est aujourd'hui techniquement possible, il faut pouvoir mettre cette technologie à la disposition du plus grand nombre. C'est pour cela qu'avant de passer par la 3D, Saurabh Sarkar, un développeur en recherche et développement de la Tata Research Development and Design Centre en Inde, a conçu une approche* en 2.5D pour améliorer l'interface de site web en combinant algorithme et design. Le but ? Répondre à la demande croissante d'interface toujours plus aboutie et permettre d'obtenir un rendu 3D en se basant sur du matériel 2D accessible à tous.

Considérer le mobile

Ce système permet de contourner la configuration du poste informatique et d'afficher l'interface améliorée sur n'importe quel type de navigateur web. Pour l'utilisateur, aucune installation n'est donc nécessaire. Le travail se produit du côté des sites internet et des navigateurs web. Les algorithmes sont directement intégrés au code du site web et améliorent la qualité de l'affichage pour l'utilisateur, donnant un effet de relief combiné à un travail réalisé sur le design. Ainsi, cela rapprocherait du monde réel l'expérience utilisateur sur le web et générerait un impact business. Le concept pourrait se voir appliquer aux sites de réseaux sociaux comme Facebook par exemple, mais aussi améliorerait l'expérience pour les utilisateurs de jeux en réseaux.

La 3D, pas encore accessible pour tous

Actuellement, acquérir un système 3D est cher en général pour le grand public et cette barrière à l'achat ne permet pas aux consommateurs d'en faire l'expérience. Selon le chercheur, l'approche 2.5D ne nécessiterait pas d'acquérir un nouveau système onéreux pour l'utilisateur. Les algorithmes et le design étant directement intégrés dans le code d'un site web. Mais, le dispositif a l'ambition d'être plus qu'une simple amélioration de l'interface. Il veut également créer une expérience web nouvelle pour l'internaute. Reste qu'il faut aussi considérer que dans plusieurs années, la majorité des utilisateurs se connecteront depuis leur mobile avec une taille d'écran réduite. D'où la nécessité de réfléchir également à cette technologie pour l'adapter aux écrans des mobiles.

* S. Sarkar, A new 2.5D approach for interfacing to web applications (2012)

Rédigé par Claire Cavret
Social Media Manager