Selon Gartner Dataquest, les ventes de micro ordinateurs ont diminué de 12 % au 2ème trimestre 2002 par rapport au 2ème trimestre 2001. Depuis le début de l’année, le marché français décroît pour ...

Selon Gartner Dataquest, les ventes de micro ordinateurs ont diminué de 12 % au 2ème trimestre 2002 par rapport au 2ème trimestre 2001. Depuis le début de l’année, le marché français décroît pour la deuxième fois. Au total, 829 806 PC ont été livrés en France au 2ème trimestre 2002. Compaq, malgré une croissance négative de 20,1 %, arrive en tête des ventes en France au 2ème trimestre avec une part de marché de 15,8 %. HP (- 34,7 % de croissance), prend la seconde position avec 13,8 % de part de marché. Avec une croissance de 9,1 % et une part de marché de 12,8 %, Dell prend la troisième place. Avec une croissance négative de 16,1 % et une part de marché de 10,9 %, NEC-CI prend la 4ème place, suivi à la 5ème place par IBM (- 37,3 % de croissance et 8,1 % de part de marché). La demande reste faible sur le marché professionnel. Avec une baisse de 24,2 %, les ordinateurs de bureau enregistrent la plus forte chute sur le marché professionnel global. Pour la première fois depuis 1998, les portables professionnels enregistrent depuis début 2002 un recul de 17 % par rapport au 1er semestre 2001. Pour sa part, le marché grand public progresse de 14,4 %. Le segment des portables est le plus dynamique (+ 36 %). Parmi les cinq premiers acteurs du marché des portables grand public, Toshiba et Sony enregistrent au 2ème trimestre 2002 les plus fortes croissances. Avec 20,4 % de croissance, Toshiba retrouve sa place de leader sur le marché des portables grand public, tandis que Sony prend la troisième position de ce marché avec 11,8 % de part de marché. Absent des rayons l’an passé, Medion a fait son entrée chez les cinq premiers acteurs du marché des portables grand public au 1er trimestre 2002 et prend la 4ème position avec 8 % de part de marché. Les programmes de ventes aux salariés et le retour d’Unika ont permis aux machines de bureau grand public de maintenir leur croissance. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 22/08/2002)