Une équipe de chercheurs de L'UC San Diego a inventé un algorithme permettant une gestion dynamique de la consommation de bande passante. Ce, pour un réseau reliant des sites dispersés à l'échelle mondiale...

Une équipe de chercheurs de L'UC San Diego a inventé un algorithme permettant une gestion dynamique de la consommation de bande passante. Ce, pour un réseau reliant des sites dispersés à l'échelle mondiale.
 
Une équipe de L'UC San Diego veut contrôler l'usage de la bande passante à l'ère du cloud computing. C'est-à-dire à l'ère des logiciels disponibles en tant que services sur internet, du "on demand", et des navigateurs web totipotents.
Les chercheurs tenteront de le faire avec un nouvel algorithme, présenté au salon ACM SIGCOMM, une manifestation autour de la communication et des réseaux informatiques qui se tiendra demain à Kyoto (Japon). "Avec notre système, une organisation dotées de sites miroirs ou d'autres services dispersés à travers le monde pourra gérer de manière dynamique l'allocation de bande passante entre ses différents sites, ce, en fonction des besoins", indique Barath Raghavan, l'un des auteurs de l'étude dont cette innovation est issue.
 
Un algorithme pour les réseaux de sites dispersés
 
Les avantages de cette solution pourraient être d'importance pour les entreprises présentant des réseaux de services dispersés. A terme, l'algorithme permettrait un contrôle centralisé et plus fin de la consommation de bande passante et donc une réduction des coûts inhérents. Par ailleurs, la gestion d'une situation de saturation due à de trop nombreuses demandes s'en trouverait notablement améliorée. Le principe de cet algorithme repose sur l'utilisation du protocole TCP (Transmission Control Protocole), le procédé le plus couramment utilisé pour établir une connexion entre deux hôtes.
 
Gérer le flux de données
 
Sur la base du TCP, l'algorithme parvient à estimer le besoin en bande passante et permet donc de gérer au mieux les flux de données via des systèmes d'allocation de ressources (rate limiter). L'innovation résiderait ici dans le fait de pouvoir jouer non sur un seul de ces rate limiters, mais sur plusieurs à la fois, d'où la possibilité de prendre en charge un réseau de service déployé à l'échelle du globe. "Notre algorithme permet à chaque flux de données de se partager dynamiquement la bande passante, non seulement avec des flux traversant le même limiter, mais avec des flux passant par d'autres limiters" a expliqué Barath Raghavan.               
(Atelier groupe BNP Paribas - 29/08/2007)