Les utilisateurs s'intéressent aux services de banque mobile. Mais pour qu'ils soient adoptés massivement, les institutions ne doivent pas se contenter de voir le mobile comme une simple extension du Net et repenser leurs offres.

ABI Research annonçait en début d'année 500 millions d'utilisateurs de services de banque en ligne pour 2013. Dans une étude* menée auprès d'une quinzaine de fournisseurs américains, IDC Financial Insight confirme : si la crise a quelque peu ralenti la demande pour les services bancaires mobiles et les investissements des institutions financières dans le domaine, la banque mobile ne manquera pas de s’imposer. Mais pour que ces services se développent de manière harmonieuse, les banques doivent mettre au point des stratégies adaptées au format.
Plus qu’une extension de la banque en ligne
Car si les activités réalisées depuis son téléphone sont pour le moment similaires à celles de la banque en ligne - consultation du solde de son compte en banque et transfert de fonds - les institutions auraient tort de ne considérer la banque mobile que comme une simple extension de celle sur Internet. Les fournisseurs interrogés considèrent que le succès de la banque mobile passera par l’extension des fonctions et des services existants, mais aussi par le développement de systèmes de paiement mobile par les banques. Selon le cabinet, réfléchir dès à présent à des applications adaptées, c'est aussi ne pas prendre le risque de se voir dépassé par la concurrence le moment venu.
Tendances et recommandations
L’amélioration de la sécurité et la mise en place de partenariats joueront enfin un rôle important. L’étude rappelle en effet que les législateurs suivent avec attention le développement de la banque mobile dans un mouvement qu’il est plus prudent d’anticiper. Elle prédit également l’influence croissante des réseaux sociaux sur la banque mobile au fur et à mesure que la génération digitale rejoint le monde du travail. Un rapport d’IBM rappelait d’ailleurs récemment que les 18 et 35 ans sont deux fois plus nombreux à utiliser leur téléphone portable pour effectuer des transactions bancaires.
* Mobile Banking Will Have Its Day, Just Not Today