Oracle vient d'annoncer le lancement d'un fonds de capital-risque de 100 millions de dollars. Selon son président, Larry Ellison, cette somme sera investie dans de jeunes entreprises développant d...

Oracle vient d'annoncer le lancement d'un fonds de capital-risque de 100 millions de dollars. Selon son président, Larry Ellison, cette somme sera investie dans de jeunes entreprises développant des applications sur Internet "nous voulons investir dans les entreprises qui partagent notre vision". Pour Oracle, son avenir sera au coeur d'Internet ou ne le sera pas "Internet devient le centre de notre Industrie. Il aura davantage d'impact sur l'ensemble des entreprises que n'en a eu le micro-ordinateur". Larry Ellison prédit ainsi la fin prochaine du modèle "client-serveur" et le retour des très gros ordinateurs plus forcément localisés dans les entreprises. Mark Jarvis, le directeur marketing, affirme "tous les réseaux sont centralisés. Pour l'eau ou l'électricité, je n'ai pas un réservoir ou une centrale électrique chez moi, j'ai juste un robinet et des prises électriques. C'est une question d'économie d'échelle et de simplicité d'utilisation. Il faut garder la complexité loin du client. C'est exactement ce que permet Internet". Plus on assiste au développement d'Internet et du commerce électronique, plus la spécialité d'Oracle, les grosses bases de données, sont nécessaires pour gérer les millions d'informations transitant en permanence. Ray Lane, le numéro deux d'Oracle confirme "nous détenons environ 70 % du marché des bases de données Internet". Analyste chez Merril Lynch, Chris Shilakes explique "actuellement, seuls 5 à 10 % des bases de données vendues par Oracle concernent directement Internet. Dans les prochaines années, cela devrait représenter plus de 30 %". Pour sa part, Adam Hertz, vice-président du développement chez Excite, confirme "les bases de données sont stratégiques pour nous pour gérer des ressources de plus en plus complexes sur nos 15 millions d'utilisateurs. Nous avons besoin de gros systèmes capables de tourner vingt-quatre heures sur vingt-quatre sans défaillance". Oracle a développé la première base données baptisée 8i conçue entièrement pour Internet, utilisant notamment le langage Java. Talonné par des concurrents comme Peoplesoft, Baan et JD Edwards dans les logiciels de gestion intégrés pour les entreprises, son autre métier, Oracle voit également dans Internet la possibilité d'offrir un avantage compétitif. Le groupe vient ainsi de lancer un service en ligne destiné aux PME et professions libérales pour leur permettre de s'abonner à un service qui les connecte, via Internet, à de gros ordinateurs supportant les logiciels de gestion de production, finances ou ressources humaines d'Oracle. Ce système original est actuellement en test en Californie. Ray Lane prévoit pour cette année encore une croissance de 15 à 20 % dans les bases de données et de plus de 25 % dans les logiciels applicatifs. (Les Echos - 18/01/1999)