Une jeune startup fondée par des étudiants de l’Université Stanford aux Etats-Unis propose de révolutionner le monde du refroidissement.

Les bâtiments régulent leur température grâce à leur environnement
SkyCool Systems a en effet décidé de mettre à profit le froid de l’espace pour rafraîchir l’atmosphère terrestre. Il s’agit d’exploiter le phénomène naturel du refroidissement radioactif : tous les objets émettent des radiations thermiques et une part d’entre elles sont envoyées vers les hautes couches de l’atmosphère où il fait beaucoup plus froid. Ce transfert peut entraîner un refroidissement de l’objet sous la température ambiante de l’environnement dans lequel il se trouve. 
 
Ce procédé déjà connu était utilisé pour refroidir les bâtiments pendant la nuit mais n’était pas exploitable en journée. C’est là que SkyCool Systems est intervenu en associant trois matériaux différents selon un système de couches bien précis afin d’en profiter même en plein soleil et d’abaisser en pleine journée la température des objets concernés de cinq degrés sous la température de l’air. Selon une étude d’un laboratoire américain, ce processus pourrait réduire la consommation d’énergie des bâtiments de taille moyenne de 30 à 50% mais pour le moment aucun prix n’a été avancé afin d’avoir une idée du temps nécessaire à l’amortissement d’un tel investissement financier. 
 
Le secteur énergétique subit aussi des évolutions dans le domaine du chauffage. La startup Defab, dont nous avions parlé il y a quelques mois dans L'Atelier numérique, propose par exemple des solutions de chauffages économiques et durables pour les entreprises et les collectivités locales en utilisant l’énergie dégagée par des parcs informatiques pour chauffer des ballons d’eau chaude. Il serait ainsi possible d’économiser des dizaines de milliers d’euros par an pour des installations comme des piscines ou complexes hôteliers.  
 
Rédigé par Constance Guyon
Journaliste / attachée de production