En 1999, l'opérateur de télécommunications espagnol Telefonica a réalisé un chiffre d'affaires de 13,6 milliards d'euros, en hausse de 10,5 %, et un bénéfice net de 1,8 milliard d'euros, en progress...

En 1999, l'opérateur de télécommunications espagnol Telefonica a réalisé un chiffre d'affaires de 13,6 milliards d'euros, en hausse de 10,5 %, et un bénéfice net de 1,8 milliard d'euros, en progression de 38 %. Comme tous les anciens monopoles européens, Telefonica est confronté à la concurrence et donc à une pression sur les prix. Les tarifs des communications en téléphonie fixe ont ainsi chuté de 19 %, ceux de la téléphonie mobile de 28 %. Ces bons résultats sont dus principalement aux branches mobiles (Telefonica Moviles) et données (Telefonica Data). Ces activités ont généré respectivement un chiffre d'affaires de 3,7 milliards d'euros (+ 32,9 %) et 575 millions d'euros (+ 25,2 %). En téléphonie mobile, l'opérateur totalise 9 millions d'abonnés en Espagne et 10,5 millions d'abonnés répartis dans les filiales internationales (Amérique latine). Le nombre d'abonnés de Telefonica Moviles a augmenté de 85 % en Espagne et de 126 % à l'étranger. La branche domestique du groupe (Telefonica de Espana) a généré un chiffre d'affaires de 10,1 milliards d'euros, soit une hausse très faible de 2,4 %. La division internationale, composée essentiellement d'actifs en Amérique du Sud, n'a généré que 156 millions d'euros de chiffre d'affaires, en chute de 54 %, en raison de la situation économique de certains pays et d'un effet de devise défavorable. Cette année, ces actifs seront rapatriés dans chaque division métier du groupe. (Christine Weissrock - Atelier Paribas 01/03/2000)