Le taïwanais BenQ Mobile, qui a repris l'an dernier l'activité de production des combinés mobiles de l'allemand Siemens, va mal... Il vient d'annoncer qu'il était sur le...

Le taïwanais BenQ Mobile, qui a repris l'an dernier l'activité de production des combinés mobiles de l'allemand Siemens, va mal... Il vient d'annoncer qu'il était sur le point de déposer son bilan. Siemens a d'ores et déjà refusé d'injecter de nouveaux financements dans cette branche.
 
BenQ Mobile précise que 3000 personnes en Allemagne sont concernées par sa cessation de paiements. D'autres sites dans le monde pourraient aussi être bientôt concernés.
 
BenQ ajoute par ailleurs qu'il poursuivra la fabrication de combinés en utilisant ses sites de production en Asie. Il devra néanmoins trouver de nouveaux financements.
 
Lors du rachat, en octobre 2005, de l'activité de production de mobiles de Siemens, BenQ avait de grands projets pour sa nouvelle filiale : " Notre stratégie d'expansion sera fortement soutenue par cet accord, car nous pourrons compter sur un groupe mondial ayant un personnel excellent, une base de consommateurs bien établie dans le haut de gamme de la téléphonie mobile et une marque forte dotée d'un important impact", s'était réjoui K.Y Lee, le président de BenQ.
 
BenQ Mobile voulait atteindre d'ici la fin de cette année la stabilité financière de son activité, mais ce souhait sera probablement impossible à réaliser...
 

 
(Atelier groupe BNP Paribas – 29/09/2006)