En présentant hier, un tableau de bord destiné à mesurer l'évolution des technologies de l'information dans l'économie française, Dominique Strauss Kahn, a indiqué "je pense que 15 % de la croissanc...

En présentant hier, un tableau de bord destiné à mesurer l'évolution des technologies de l'information dans l'économie française, Dominique Strauss Kahn, a indiqué "je pense que 15 % de la croissance du PIB imputables aux technologies de l'information et de la communication, c'est un chiffre robuste". Ces 15 % représentent à peu près un demi-point sur les 3,2 % de croissance annuelle en 1998. Le nouveau tableau de bord mis en place est composé de 18 indicateurs répartis en quatre catégories : nouveaux capitaux, nouveaux entrepreneurs et nouveaux emplois, nouvelles technologies et nouveaux usages. Ce tableau de bord sera publié semestriellement en mars et en septembre. Selon un indicateur d'ensemble mis en place par la Direction générale de l'Industrie, des technologies de l'information et des postes, l'Insee, la Direction du trésor et la Direction de la prévision du ministère des Finances, les secteurs clés liés aux technologies de l'information ont l'an dernier affiché une progression de 30 à 70 % du chiffre d'affaires, malgré la forte baisse des prix dans ce secteur. Exemple, sur le seul deuxième semestre de 1998, les équipements liés à la téléphonie mobile ont progressé de plus de 35 %. Par rapport au second semestre 1997, le commerce de gros informatique affiche une croissance de 15,6 % et les services informatiques de 21,7 %. Par ailleurs, les fonds levés sur le nouveau marché ont quadruplé. Près de 15 000 nouvelles entreprises ont été créées. La grande majorité d'entre elles est active dans le domaine des services. Les entreprises françaises ont déposé dans le domaine de la technologie près de 8 400 brevets européens. Selon le ministre, la France compte 3,5 à 4 millions d'internautes. L'objectif est d'atteindre les 10 millions avant la fin de l'an 2000. Le ministre veut également doubler le nombre d'entreprises connectées. Actuellement, seules un quart d'entre elles le seraient. Au gré des suggestions des utilisateurs pouvant consulter le tableau de bord sur le site Web du ministère (http://www.finances.gouv.fr), d'autres indicateurs pourront venir s'ajouter. (Les Echos - Le Quotidien du Multimédia - Le Figaro - La Tribune - 16/04/1999)