La bataille du livre se poursuit. Alors que Google Book Search marque une pause liés à des conflits juridiques, un comité de pilotage du projet de la bibliothèque numérique européenne (BNE) s'est...

La bataille du livre se poursuit. Alors que Google Book Search marque une pause liés à des conflits juridiques, un comité de pilotage du projet de la bibliothèque numérique européenne (BNE) s'est réuni mercredi 11 janvier. Présidé par le ministre de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres, il a donné des indications sur le déploiement de la BNE, côté français. Les conclusions de cette réunion devraient être présentées au président de la République Jacques Chirac.

Pour la France, la BNE doit être ouverte avant la fin du premier trimestre 2006. La France compte sur l'arrivée de plusieurs pays européens dans le projet pour créer un fonds bibliothécaire européen à proprement parler.

Le comité a redéfini ce qu'il entendait voir dans le projet de numérisation d'ouvrages européens. Il sera conçu comme un service pour tous les européens et non pas seulement les européens avertis, universitaires ou chercheurs.

Les ouvrages déjà mis en ligne devraient être convertis du mode image au mode texte. Le comité espère numériser 60 000 ouvrages d'ici la fin de l'année 2006. Cependant, à la différence de Gallica, le site créé par la BNF, la BNE regroupera des ouvrages libres de droits aussi bien que des ouvrages encore protégés. Reste à définir un modèle économique et un système de rémunération des éditeurs...

Pour l'instant, l'Allemagne, l'Espagne, la Hongrie, l'Italie, la Pologne soutiennent le projet de BNE dont la France a été l'instigatrice. Ce projet de numérisation d'ouvrages européens a été lancé en réponse à l'initiative de Google, Google Book Search.

Dans un entretien aux Echos, Jean-Noël Jeanneney a évalué le coût du projet : " pour la France l'effort de numérisation pourrait s'élever entre 8 et 15 millions d'euros". Cependant, certains éléments essentiels restent encore en suspens comme le choix d'un moteur de recherche...

(Atelier groupe BNP Paribas - 13/01/2006)