Selon IDC, la croissance du marché de la micro-informatique en France s’est élevée à 0,1 % en volume et à 3,2 % en valeur en 2000. IDC a constaté au cours de l’année un ralentissement du renouvelle...

Selon IDC, la croissance du marché de la micro-informatique en France s’est élevée à 0,1 % en volume et à 3,2 % en valeur en 2000. IDC a constaté au cours de l’année un ralentissement du renouvellement des parcs des entreprises pour deux raisons: la majeure partie de leur parc existant a été renouvelée en 1999 et les marchés professionnels sont actuellement en période de statu quo, dans l’attente de nouveaux OS et de nouvelles applications nécessitant des configurations plus importantes. Alors que la croissance a été décevante sur le marché des desktops et des serveurs (respectivement - 4,8 % et – 16,5 % en unités), le marché des portables a, quant à lui, enregistré une progression de 36,9 % en 2000. La croissance de ce marché a été soutenue sur l’ensemble de l’année. Le renouvellement des parcs de desktops par des portables permettant plus de mobilité, donc plus de productivité, peut expliquer cette explosion des ventes de portables. Au 4ème trimestre 2000, Compaq conserve sa place de leader sur le marché français avec une part de marché de 14,43 % (661 472 unités vendues), et ce malgré une baisse de ses ventes sur l’année de 2,9 %. Arrivent ensuite le groupe Packard Bell/Nec/Zenith (13,22 %, 605 935 unités vendues), puis Hewlett Packard (13,07 %, 598 868 unités), IBM (10,85 %, 497 203 unités) et Dell (10,53 %, 482 463 unités). Le groupe Nec/Packard Bell conserve la tête sur le marché des desktops, tous segments confondus (20,1 % de part de marché, 329 653 unités vendues), devant Hewlett-Packard (10,06 %, 164 727 unités) et IBM (8,72 %, 142 684 unités). Selon IDC, le marché professionnel devrait progresser en volume de 7 % en 2001 et le marché domestique de 10 %. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 31/01/2001)