Ils sont arrivés, les chiffres 2003 de l'Internet. C'est Médiamétrie qui les livre aujourd'hui, en mettant l'accent sur l'année 2003, première année de croissance industrielle d'Internet....

Ils sont arrivés, les chiffres 2003 de l’Internet. C’est Médiamétrie qui les livre aujourd’hui, en mettant l’accent sur l’année 2003, première année de croissance industrielle d’Internet.

L’année passée aura donc été marquée par la croissance des connexions haut débit, avec 32,2 % des foyers connectés qui y ont accès via l’ADSL ou la câble. Entre 2002 et 2003, la population d’internautes français a augmenté de 21 %, et au dernier trimestre 2003 elle comptait 20 millions d’internautes et 7 millions de foyers ayant accès à Internet depuis leur domicile. Une croissance facilitée bien évidemment par l’avancée des micro-ordinateurs, dont 65 % des foyers sont aujourd’hui équipés.

Première conséquence de cette pénétration d’Internet : la nouvelle hétérogénéité des internautes. Une tendance qui ne laisse pas sur le bord de la route les utilisateurs de plus de 50 ans, chez lesquels on relève une croissance de 34 % des internautes entre 2002 et 2003. Seconde conséquence, imputable également à la généralisation des offres de connexion longue durée : le temps moyen passé sur la toile, à savoir un peu plus de 14 heures par mois.

Et puis, ce n’est pas réellement une surprise, l’avancée du commerce en ligne est bien avérée : en 2003, 7,4 millions d’individus ont effectué un achat en ligne, soit 36 % des internautes, et les ventes générées par le e-commerce ont augmenté de 50 %.

(Atelier groupe BNP Paribas –15/03/2004)