Microsoft a sorti Bill Gates. Sa mission : reconquérir les administrations françaises. Sa visite dans l'Hexagone promet d'être particulièrement chargée : aujourd'hui, le fondateur et président de...

Microsoft a sorti Bill Gates. Sa mission : reconquérir les administrations françaises. Sa visite dans l'Hexagone promet d'être particulièrement chargée : aujourd'hui, le fondateur et président de Microsoft a commencé sa journée par un discours à l'occasion d'une conférence sur l'administration électronique et ses perspectives.

La journée s'est poursuivie par une visite de Bill Gates à l'Unesco. Celle-ci s'est soldée par la signature d'un accord de coopération, à laquelle a participé le directeur général de l'Unesco Koïchiro Matsuura. L'objectif des deux signataires : la réduction de la fracture numérique entre les pays du Nord et du Sud. Pour cela, Microsoft et l'Unesco ont choisi huit domaines dans lesquels ils seront partenaires. Aux premiers chefs : l'éducation, la préservation de la diversité culturelle, l'échange et la promotion de bonnes pratiques sur l'usage des TIC pour le développement socio-économique...

Troisième temps forts de cette folle journée : la signature d'un accord pluriannuel avec Dassault Systèmes. Ici, il s'agit de fournir via la plate-forme logicielle de Microsoft les logiciels de conception en trois dimensions (3D) et de gestion du cycle de vie des produits (en anglais PLM : Product Lifecycle Management).

Enfin, clou de cette après-midi ; une rencontre avec Jacques Chirac à l'Elysée. Rappelons que cette visite de Bill Gates à Paris s'inscrit dans un contexte où la mairie de Paris a fait savoir qu'elle était tentée par un passage au logiciel libre.

(Atelier groupe BNP Paribas - 17/11/2004)